• En 2011, le premier opus des Beaux jours de la petite édition questionnait déjà : La grande inconnue du grand public, quelle visibilité pour la petite édition ? Question récurrente aux tentatives de réponses parfois hasardeuses, d’autres fois courageuses...

    On le sait, la distribution et tout particulièrement la diffusion sont le nerf de la guerre pour les petits éditeurs.

    Ceux qui ont essayé vaillamment d’endosser ce rôle d’intermédiaire, de passeur, essentiel au bon fonctionnement de la chaîne des métiers du Livre, n’en sont pas toujours sortis indemnes. Il suffit de regarder en arrière de Calibre à Inextenso en passant par Le Comptoir des indépendants à Co-errance… Et pas loin de nous, l’année dernière seulement, nous recevions à Cadenet Le bruit des abeilles. Or, malgré un enthousiasme débordant et la pugnacité de sa fondatrice, cette structure n’est plus qu’un lointain souvenir. Si ce n’est les éditeurs diffusés qui a remarqué que ces abeilles-là ne faisaient plus de bruit ?

    Mais qu’importe, il y aura toujours de bonnes volontés convaincues que ce travail est à faire.
    Ainsi mi février dernier naissait en région parisienne Serendip-Livres.

     

    serendiplight

     

    Serendip n’est pas un acronyme ni une interjection.

    Serendip est un mot qui a dérivé depuis l’Océan Indien. C’est la transcription du nom arabe donné à l’île de Ceylan (Serendib) connue aujourd’hui sous le nom de Sri Lanka.

    Voyages et aventures des trois princes de Serendip, communément appelé Les trois princes de Serendip, est un conte publié au xvie siècle par un imprimeur vénitien du nom de Michele Tramezzino, puis traduit en français et en anglais au xviie siècle, dans lequel les protagonistes, par leur sens de l’observation et du raisonnement, font de surprenantes autant que fortuites découvertes qui leur procureront le pire comme le meilleur. Le conte aurait par ailleurs inspiré Voltaire pour l’écriture de Zadig.

    La sérendipité, conceptualisée par la circulation du conte, est cette manière de trouver quelque chose que l’on ne cherchait pas et qui a parfois plus d’importance que la recherche initiale. Par exemple, chercher une aiguille dans une botte de foin et en sortir avec la fille du fermier (Julius Comroe). C’est à ce genre de déviation accidentelle que nous devons par exemple les recettes de la tarte tatin, du L.S.D. ou de la dynamite !

    Serendip-livres est une nouvelle structure de diffusion et de distribution à taille humaine. Des livres donc, mais aussi pourquoi pas des disques, des revues ou des films. Peu importe le support, pourvu qu’une attention particulière ait été portée à la conception et à la réalisation.

    Il s’agit de travailler avec des éditeurs dont la production leur paraît remarquable, les soulageant ainsi d’une tâche fastidieuse et chronophage. Leur permettre ainsi de concentrer leurs efforts sur leur métier.

    Par ailleurs, Serendip-livres est un projet coopératif. C’est-à-dire que les fondateurs ne le pensent pas comme une structure uniquement commerciale, mais ils s’inscrivent dans une chaîne coopérative entre tous les acteurs du livre pour penser ensemble d’autres modes de fonctionnement, réfléchir à des alternatives et repenser le lien de l’auteur au lecteur, d’un bout à l’autre de la chaîne du livre.

    Serendip-livres est le fruit d’un constat : la richesse et la diversité des publications issues de petites maisons d’édition trouvent difficilement le chemin des librairies et par conséquent de leurs publics, faute en majeure partie à :

    - Un manque de temps des éditeurs pour assurer le travail de diffusion

    - Un manque de connaissance des réseaux et usages de la distribution

    - Un manque de temps des libraires pour aller vers des structures isolées

    - L’absence d’une structure adaptée à la fois à la taille et au fonctionnement de ces éditeurs et répondant aux attentes et contraintes des libraires.

    Or, sans le relais nécessaire des libraires, les publications de ces éditeurs sont condamnées à une certaine confidentialité qui met en danger la pérennité d’un travail éditorial pourtant de qualité. De plus, la richesse et la diversité de l’offre des librairies sont un moteur essentiel du dynamisme de ce commerce.

    Manque donc un maillon faisant le lien entre ces acteurs et répondant à ces besoins. C’est là qu’intervient Serendip dont l’objectif est de promouvoir le travail des éditeurs auprès des libraires et favoriser ainsi les rencontres.

    Faire de bons livres ne suffit malheureusement pas à ce qu’ils soient bien vendus. Il faut encore les faire connaître et s’assurer de leur présence dans un certain nombre de librairies.

    Ils assurent la diffusion par tous les moyens modernes disponibles, mais c’est avant tout par le terrain et le contact direct qu’ils proposent de présenter les catalogues des éditeurs diffusés. Cela est primordial dans leur démarche, l’humain étant au cœur de ce projet. Concernant la diffusion, leur attention est exclusivement portée au circuit de la librairie indépendante.

    Ils assurent également la distribution physique des ouvrages. Du colisage à l’expédition, par les moyens les plus appropriés selon la volonté de leurs clients. Ils travaillent avec la plate-forme Prisme pour l’acheminement des commandes vers les librairies. Pour la région parisienne, ils assurent eux-mêmes les livraisons en attendant de trouver le local adéquat à leur activité, où libraires et coursiers pourront venir chercher leurs commandes.

    Les deux fondateurs de cette nouvelle structure, partant d’un constat commun et d’expériences similaires, ont décidé de créer Serendip-livres, société de diffusion et de distribution de produits d’édition. L’objectif étant d’être un partenaire commercial et coopératif pour les éditeurs comme pour les libraires.

    Et puisque les choses se passent rarement comme prévu, ils s’attendent à vivre des aventures sérendipiques !

    Serendip-Livres est installée Île-de-France, on peut les contacter par mail à l’adresse suivante : contact [arobase] serendip-livres.fr

     

    Leur activité débute à peine,Densité mais ils seront présents sur notre salon Les Beaux jours de la petite édition. Ils représenteront les éditions Densité et Première pression à froid, dont voici une brève présentation ci-dessous.

    Densité Parce que ce qui compte n’est ni le poids ni le volume, mais le rapport des deux, les éditions Densité s’efforcent de publier des livres dont le contenu ambitieux s’appuie sur une forte exigence graphique. Après un premier livre publié en 2011, une collection verra le jour en 2013 : Discogonie, exégèse d’albums de rock qui ont fait l’histoire du genre.

     

    Première pression

     

    Première pression à froid se présente sous forme de poème :

     

    Alors que tout le monde se jette sur son écran

    Se livre aux regards impudiques

    Pour ne plus voir que soi-même.

     

    Cherchant en vain son nombril

    Dans la pupille du voisin

    Alors que ses contours vacillent.

     

    Ne pouvant plus rien graver

    de moins lisible qu’un sms

    de moins sinistre qu’un profil facebook

    de moins vaste qu’une recherche google.

     

    Chacun semble attendre

    Un geste fou et salvateur

    à critiquer, à crucifier.

     

    Dans l’effondrement d’un monde

    qui n’en finit pas de s’effondrer

    Que doit-on faire encore pour l’achever ?

    Ne manque t-il pas un poème ?

    Quelques dessins ?

    Doit-on vous faire un dessin ?

    Un conte illustré peut-être ?

     

    Il y a parfois quelques éberlués

    Qui cherchent à lire entre les lignes

    À comprendre au delà du texte

    À voir derrière l’écran…

    Pour ceux-là le sommeil n’est point permis

    Ni gloire, ni fortune, ni repos…

     

    Il leur faudra

    De l’encre et du papier

    Une presse et du temps.

     

    Espérant qu’une conscience

    Affleure entre les pages

    Et qu’un souffle

    Vienne enfin briser ce mur

    Qui invente d’autres murs

    Entre nos vies et nos fictions.

     

    Que la chance
    qui, dit-on, sourit aux audacieux,

    embrasse ceux qui voudront faire un livre

    Alors que l’époque ne s’y prête pas.

     Premiere press

     

     


    votre commentaire
  • .

  • (Cliquer sur l'image pour l'agrandir) 

    Pour Les beaux jours de la petite édition nous revient le Garage L. Il participe à notre salon sous le couvert de plusieurs activités. D'une part en tant que libraire. En effet le Garage L. est une librairie spécialisée dans la petite et la micro-édition d'ouvrages graphiques et de livres d'art (fanzines, livres d’artistes, gravures, peintures...). Il vient également en tant que maison d'éditions : Les branquignols éditeurs et enfin en qualité d'animateur d'un atelier de linogravure.
    Livre lino 2012L'atelier de Linogravure est animé par Romuald Sourisse. En plus d'animer régulièrement des ateliers de linogravure et de sérigraphie, il est aussi restaurateur de livres et manuscrits. d'Arles. Pour rappel, la linogravure consiste à créer une image reproductible dans une plaque de linoléum en évidant à la main les parties blanches d'un dessin.

    L'atelier proposé en 2012 était initialiement ouvert aux enfants, mais il y avait autant d'adultes qui souhaitaient y participer. Ainsi, des gravures réalisées par les enfants et les adultes, un receuil d'images est sortie de sous presse. Romuald Sourrisse avait procédé à sa reliure, à Forcalquier, dans le local du Garage L.

    Garage-L 0083 - copie

    En 2013, nous avons décidé d'étendre l'atelier à 1 h 30 et qu'il serait implicitement ouvert à tous. L'atelier est gratuit, et il n'est pas nécessaire de réserver. Si le temps le permet l'atelier se fera en extérieur. En cas de mauvais temps nous nous rabattrons à l'intérieur.

    Pour cette deuxième participation, Romuald nous a proposé de venir avec son BATmobile. C’est initialement un atelier de sérigraphie mobile (pour le salon un atelier linogravure), embarqué dans un camion pour partir à la rencontre des gens et fabriquer un livre collectif. Cette année sera réalisée une affiche collective. Chacun gravera un petit carré de lino, qui sera ensuite assemblé à ceux des autres participants. Dans la journée Romuald imprimera et passera sous presse les affiches, après avoir séchés, chaque participant pourra repartir avec son affiche en fin d'après midi.

    Garage-L 0051 - copie

    Le Garage L. est une association de loi 1901, elle a élu domicile dans les anciens locaux du garage Laurens à Forcalquier, boulevard Bouche, face aux pompiers ! Le local, un ancien garage automobile, est devenu atelier d’artiste dans les années 90. Depuis 2006, l’atelier se consacre au livre et aux arts du livre.

    Garage-L 0059 - copieL’atelier peut être divisé Garage-L 0060 - copieen trois pôle d'activités : l’atelier Librarii (prestation professionnelle en reliure et restauration, stages, ateliers etc, travaux de recherche & bibliothèque technique) ; le Garage L. : expositions, résidences, ateliers, publications, impression, travail de création, librairie ; et Les Branquignols éditeurs : édition.

    Voici l'état d'esprit avec lquel évolue les mécanos du Garage L. : Nous cherchons un contact direct avec les artistes exposés et une approche tournée vers le public, nous privilégions l'échangeGarage-L 0070 - copie et la collaboration et n'exposons pas pour vendre mais pour présenter un travail. Nos expositions sont gratuites, nous demandons 10% sur les éventuelles ventes et nous nous occupons de la communication.
    Nous avons également un stand de livre alimenté par les artistes ou les éditeurs indépendants (livres d'artistes, graph(zines etc)
    Nous ne pouvons loger d'artistes mais il est possible de venir travailler Garage-L 0066 - copieà l'atelier qui comprend un atelier professionnel de reliure, de peinture et d'imprimerie grâce à un partenariat avec notre voisin imprimeur artisanal, Archétype. Nous sommes spécialisés dans le domaine du livre artisanal et des matériaux naturels utilisés en peinture.
    Nous mettons à disposition de nos adhérents la bibliothèque technique de l'atelier qui comprend dans les 2000 références autour de la peinture, du livre, de la conservation-restauration, de la chimie des matériaux ou de l'histoire de l'art.

     

    Garage-L 0073 - copieLes garagistes : Vanessa Krolikowski (relieur formée à Estienne, professionnelle depuis 1999), Romuald Sourisse (restaurateur formé au CICL, professionnel depuis 1999), Alkbazz (artiste autodidacte), Philippe Moreau (imprimeur depuis l’an 625), Catherine Georgarakis (graphiste), Timothy Georgarakis (graphic designer), Eric Ferrier (auteur BD, illustrateur), Fanny Pageaud (éditrice, illustratrice...). 

    Le Garage L.

    Boulevard Bouche - 04300 Forcalquier

    04 92 74 91 87 — Garage. L

    Tous les jours sauf mardi & dimanche
    10 h-12 h & 15 h-18 h

    Garage-L 0074 - copie

    Crédit Textes : Boucherie littéraire, Garage L.

    & le Forum de l'Art et des artistes

    Crédit photos : LnP-Tumblr

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires