•  

    Après l'inauguration de Poésie nomade en Luberon, nous nous sommes retrouvés avec la scène ouverte, premier rendez-vous poétique dans les Jardins de la Mairie à Cadenet.

    Sourires complices, ces premières heures ensembles inauguraient les belles journées à venir.

    Voici quelques portraits avec dans le désordre : du public, des auteurs, du rire, de la crème d'animateurs (en vacances), des jolies filles et un garçon possible, de la créativité sur chaise de jardin, de la bonne humeur, du chant, de la danse et une fille qui ne sait pas danser...

     

    17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT

     

    17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT 17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT

     

     

     

     

     

    17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT

     

     

     

     

     

    17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT

         

     

     

     

    17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT 17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT

     

     

     

     

     

    17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT17 juillet 2015 - Scène ouverte et fin de soirée avec NatYoT

     à suivre...


    votre commentaire
  • Merci à Antoine Emaz d'avoir pris le temps de critiquer nos p(H)ommes de terre qui se consomment en toute saison. Cette notule est parue dans le Cahier Critique de Poésie de Centre International de Poésie de Marseille (CCP #31-1).

     

    octobre 27, 2015

    Thomas Vinau / René Lovy : p(H)ommes de terre

     

    par Antoine Emaz

    couverture

    René Lovy sculpte la pomme de terre comme d’autres artistes travaillent le marbre ou la terre glaise. Cela donne des « têtes-patates » qui, avec le temps, changent de couleur, se flétrissent, se rident ; des faces atterrées, tristes, hilares, un peu comme de petits masques de papier mâché, expressifs et grotesques. À chaque double page, un poème de Thomas Vinau est placé en vis-à-vis de la photo d’une sculpture. Il ne s’agit pas d’une « illustration » à proprement parler, mais plutôt d’une curieuse méditation double (sculpture / écriture) sur le vivant. Homme et patate, même combat, comme l’indique le titre du livre, ou cet extrait : « Nous sommes complices (…) Nos douleurs se font des clins d’œil. » Les poèmes très courts de Vinau, en vers libres, ne sont pas sans humour, mais ils virent souvent au sombre, surtout vers la fin du livre (p. 51, 53, 57, 62…). Cela rejoint bien l’ambivalence des sculptures de Lovy, à la fois souvent drôles mais pas tant que ça dans leur pourrissement : « C’est la langue / que nous parlons / même édentée / noire / puante / (…) Rire et souffrir // Vous comprenez ? » Ou bien : « C’est ma façon de mourir / qui me dessine ». 

     

    p(H)ommes de terre de René Lovy & Thomas Vinau, collection Les petits farcis

    éditions la Boucherie littéraire, 72 pages couleurs, janvier 2015, 16,50 € 

    I.S.B.N. 978-2-9551283-0-5 

    Distribution Serendip Livres


    votre commentaire
  •  

    Éditeurs à l'honneur aux Beaux jours de la petite édition 2016

     

    Les 2 & 3 avril 2016, aura lieu le 6ème salon du livre Les Beaux jours de la petite édition, à Cadenet dans le Vaucluse.

    Après le franc succès remporté par l'anniversaire des 5 ans du salon, nous poursuivons nos efforts pour offrir au public toujours autant de rencontres de qualités avec des maisons d'édition dont ont croise peu les livres en librairie et qui méritent que l'on s'attarde sur leurs auteurs.

    Lire la suite...


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires