• Parce que la poésie est aussi au cœur de ses préoccupations, la Boucherie littéraire se fait le relais de l’association Hors cadre qui organise la 3ème édition de sa journée dédiée à la poésie contemporaine.

    Mercredi 1er mai 2013

    AUJOURD'HUI C'EST POÉSIE

    à LA BASTIDONNE

    de 12h à 20h

    aujourd'hui

    La poésie sur la place du village. 

     Des déclamations, du slam, des rencontres, des poèmes, des ateliers, des poètes, du théâtre, des projections, des poèmes, des installations plastiques, des jeux, un spectacle pour enfants, une chorale, des poèmes...

     On prend l'apéritif, on mange ensemble, on dit, on écoute, on découvre, on s'amuse. 

    Pour petits et grands.

    Chacun vient avec un poème, ou pas.

    Passez prendre l’apéro, vous verrez si vous restez …

    Programme en détail sur ce lien : Aujourd'hui c'est poésie.


    Entrée libre -  Restauration et buvette sur place


    1 commentaire
  •  

    Ce salon du livre Les beaux jours de la petite édition est ouvert à tous, de 1 à 101 ans. Il  privilégiera cette année la rencontre entre les auteurs et le public. Les deux jours du salon (6 & 7 avril, à Cadenet) seront marqués par 25 temps forts : rencontres, lectures, atelier de linogravure....

    Plus de 27 auteurs seront présents sur le salon, 22 d’entres eux nous offrirons un temps de lecture et de rencontre. Ces auteurs et illustrateurs sont d’ici ou du Nord de l’Europe pour l’un d’entre eux, leurs éditeurs arrivent de toute la France.

    Les genres représentés sont le roman, la poésie, le livre d'artiste, la nouvelle, la jeunesse, la philosophie, la bande dessinée…

     

    Littérature adulte

     

    Alkbazz,  illustrateur/graveur, plus  largement artiste AR évoluant dans le monde  du fanzinat et des cultures  marginales, voire extrêmes. Co-gérant du Garage L., il publie et édite des livres fait main dont la revue Alkom'X qui réunit des dizaines d'artistes internationaux. Il expose en dehors des galeries, en France et ailleurs, et publie ses travaux dans différentes revues : Hopital Brut (Le dernier cri, Marseille); Popper magasine (Lettonie), Burp (Mattt Konture, Montpellier), Good vs Evil (UK), Komikaze (Croatie), Que suerte (Madrid)...

    Il signera sur le stand du Garage L.

    Pour aller plus loin visitez son site.

     

    LaArbogasture Arbogast, originaire de Toulon, est professeur de mathématique dans un lycée d’Arles.

     

    « Je suis tombée dans la littérature comme Obélix dans le chaudron de potion magique. Mais je lui ai fait des infidélités en choisissant les mathématiques. Puis je suis revenue à mes premières amours : mythologie, fantastique, peinture, cinéma, langues étrangères et surtout musique.

    « Quand j’avais dix-sept ans, je rêvais de jouer de la guitare électrique dans un groupe de métal. Dix ans ont passé, j’ai abandonné cette idée mais j’aime toujours le rock, surtout celui qui est percutant, irrévérencieux, dérangeant.

    « Pendant longtemps, ma plume est restée au placard. Le déclic s’est produit à l’aéroport de Shanghai. Mon regard s’est posé sur le sac à dos de ma belle-soeur : il portait l’inscription « l’esprit d’aventure », notre mot d’ordre avant nos expéditions les plus improbables. Je l’ai noté sur mon carnet de voyage et les mots se sont enchaînés.

    « C’est ainsi qu’est né mon premier roman, Shadow ».

    Retrouvez-là sur le stand des éditions Noir au Blanc dimanche 7 avril.

     

    J'aurai dû Avant d'être éditeur, on oublie qu'Yves Artufel est d'abord un poète, même s'il est contraint - de par son activité associative et éditoriale - à reléguer sa poésie au second plan. Un certain goût pour l'absurde et la dérision caractérise son écriture.

    La plupart du temps, Yves Artufel adopte la forme courte, aphoristique, pour se raconter entre les lignes, en pointillés. Le panache des souvenirs d'enfance, où règne une certaine « fraternitude », le rattrape souvent,  lui inspirant des « môman » de grâce et de légèreté.

    Lecture dimanche 7 avril à 15 h 30. Signature sur le stand des éditions Gros Textes.

     

    BessacAnik Bessac est née en 1954, en Avignon, dans le Vaucluse.

    Après avoir enseigné pendant vingt-cinq ans dans différentes écoles du département, elle prend une retraite anticipée pour se consacrer à ses trois enfants et à l’écriture.

    En 2000, elle reprend une activité d’assistante familiale et accueille des enfants de l’aide sociale à l’enfance, sans toutefois laisser de côté sa passion pour la lecture et l’écriture.

    Elle vit actuellement à La Roque-sur-Pernes, petit village des monts de Vaucluse. La Louve est son premier roman publié.

    Elle sera présente sur le stand des éditions Noir au Blanc.

     

    BontouxGilles Bontoux  est né en 1957 à l’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse. Reçu à l’École normale, il devient instituteur en 1976, puis professeur des écoles.

    Directeur de l’école primaire de Jonquières et de Beaumes-de-Venise, il est aujourd’hui remplaçant dans diverses communes du Vaucluse.

    Père de deux enfants, âgés de trente-deux et douze ans, Gilles Bontoux a élu domicile à Sarrians il y a maintenant une vingtaine d’années. Il débutera la série des rencontres du salon le samedi 6 avril dès 10 h. Il lira des extraits d'un ou plusieurs de ses romans publié au éditions Noir au Blanc.

     

    Origine mondeOlivier Boussant a poussé son premier cri à Lyon durant le printemps 1968. Il vit désormais à Marseille et collabore avec différentes structures culturelles dans les secteurs du spectacle vivant et des arts visuels.

    Souvenir d’enFrance est son premier ouvrage.

    Rencontrez-le dimanche 7 avril à 10 h. Il sera également présent les deux jours du salon sur le stand des éditions Nicole Crême.

     

    BrèsSylvie Brès : Que dire dans une biographie qui ne griffe la vie de celui qu'elle décrit ? Je suis née en 1954 dans une petite ville de la Drôme ; l'essentiel de ma vie s'est passée dans ce département, hormis une incursion dans le Gard. La littérature a été un fruit défendu auquel j'ai vraiment mordu très tôt et qui m'a peut-être en partie jetée hors du Paradis de l'Enfance, précocemment, si on le conçoit comme Éternité de l'Instant. J'ai fait des études littéraires et d'histoire de l'art et archéologie, et j'ai passé ma vie active auprès d'enfants très jeunes, prenant plaisir à découvrir et redécouvrir le Monde dans le partage du rire et de la connaissance, je dirais de la conscience à la fois naissante et entière. Que dire dans une biographie sans décrier l'étrangeté d'être-au-monde, sans banaliser et ternir la Merveille d'une vie ?

    Sylvie Brès lira un extrait de une montage d'enfance le dimanche 7 avril à 14 h 45. Elle sera en signature toute la journée sur le strand de La Rumeur libre éditions.

     

    Mali Architecte et illustrateur, Pierre Croux active son crayon depuis plus de 25 ans aux quatre coins du monde. D'un trait de plume rapide, il croque tout ce qui l'entoure, lui donne de l'émotion, l'étonne. Ces croquis spontanés ne sont jamais retouchés. Regroupés en Album, avec humour, ils constituent l'illustration vivante et colorée de tous les pays parcourus. De sa formation d'architecte, il tire l'art de la composition, la sûreté du trait, le tracé des ombres, la connaissance des styles et de la perspective. A son expérience de Globe-trotteur, il ajoute l'art de voir vite, de savoir se placer, d'utiliser tous les temps morts et d'adapter son matériel... et son comportement ...

     

    Devenir vivante

    Muriel Despiau est née en 1973 à Tarbes. Depuis 13 ans, elle photographie la matière végétale dans son intimité, dans son infiniment petit. Elle photographie la nature telle qu’elle est, apprivoise, avec son objectif, ce que nos yeux ne voient pas, ou ce qu’ils n’ont plus l’habitude de voir.

    Grâce à la photographie, je tente de partager ma quête de l’essence des êtres et de la vie au travers de la nature et de notre nature... 

    Avec son regard lumineux et pétillant, Muriel saisit le réel aux frontières de l’irréel. Elle cherche en toute chose l’énergie de la vie, considère chaque photographie comme un cadeau sacré.

    Elle est l’auteur des photographie du titre Devenir vivante, et nous la rencontrerons en présence de Nicole-Marie Foulon qui a écrit ce livre témoignage. Nicole-Marie Foulon a été commerciale pendant plus de douze ans pour de grands groupes industriels avant de se former aux relations humaines, à l’écoute participative aux techniques de communication et aux thérapies corporelles

    Son livre retrace un parcours, celui d’une femme vers elle-même, à travers la maternité et le deuil, un cheminement qui prend appui sur ce que lui ont apporté la relaxation et la sophrologie.

    Rencontre le 7 avril à 11 h en présence de  leur éditrice Catherine Strumeyer, éditions l’Art-dit.

     

    ZavatarAgrégée de Lettres classiques, Françoise Donadieu a enseigné pendant trente ans au Lycée Lumière à la Ciotat. Depuis une dizaine d’années, elle travaille en tant qu’écrivain à brouiller les frontières entre les genres, son seul territoire étant la langue française. Elle participe depuis 2007 au conseil de rédaction de la Revue des Archers et depuis 2009 à celui de la revue Autre Sud devenue en 2011 Phœnix.

    Poèmes parus dans les revues Autre Sud, Phœnix et Osiris (2008 à 2012) et dans les ouvrages collectifs : Portrait de groupe en poésie, le Scriptorium, 2010, Anthologie poétique,  Terre de femmes revue  en ligne d’Angèle Paoli, 2010, Transparences, Poésie/Images, 2012, Anthologie de la poésie féminine francophone « Pas d’ici, pas d’ailleurs », éditions Voix d’encre, 2012.

    Récits parus dans la Revue des Archers de 1999 à 2011.

    Expositions avec la peintre / plasticienne Françoise Sémiramoth (à Marseille Espace Culture, 2008, La Poissonnerie, La Tangente 2009, Théâtre Toursky, 2010, Galerie Saffir, 2011, La Friche Belle de Mai, 2012)

    Spectacles poésie, musique, danse  (Ilotopie, Port Saint-Louis du Rhône, 2000, La Ciotat en extérieur, 2007 à 2010, Théâtre Toursky, 2012). 

    Dimanche 7 avril à 15 h 30, lecture d'extraits de son dernier titre Zavatar le hasard et autres avatars. Recueil de six nouvelles illustrées par Marius Rech et publié aux éditions Gros Textes

     

    Ce-rouge.jpg Sylvie Durbec est née à Marseille en 1952. Elle vit entre Avignon et Tarascon dans un ancien moulin où elle a installé une petite structure associative, visant à promouvoir la poésie et les artistes, La petite librairie des champs (à Bouldon).  Poète, elle est aussi romancière – 3 romans chez Fayard entre 2000 et 2002 – auteur de nouvelles et de livres pour les enfants.

    Elle viendra faire une lecture et dédicacer son dernier titre ce rouge qui brillait dans le torrent publié à l’Atelier du Hanneton, le samedi 6 avril à 16 h30. Elle sera présente sur le stand de la librairie Le lièvre de mars.

    Pour aller plus loin visitez son blog.

      

    Ferrier Principalement auteur de bande dessinée, Éric Ferrier a un atelier d'artiste à Forcalquier, où il pratique diverses autres formes artistiques. Il publie Au chat sauvage. Il sera présent sur le salon  sur le stand du Garage L.

    Pour aller plus loin, visitez son blog.

     

    La leçonCathy Fisch est amateur d’art, auteur du roman Le château de Cléo en 2007. Elle est surtout soignante et a consacré 25 ans de sa vie à l’écoute des autres. Après Façonner ses émotions, la Leçon de l'oiseau est le deuxième titre qu'elle publie aux éditions l'Art-dit. Elle sera présente tout le samdim sur le stand des ditions l'Art-dit.

     

    Marie-ChristineGordien est Gordiennée en 1965 à Valence, dans la Drôme. Elle passe son enfance dans le quartier populaire de Fontbarlettes et ses vacances en Ardèche et en Haute Loire, les paysages de la famille de sa mère. C’est dans les années 1990 qu’elle découvre la Guadeloupe, le pays natal de son père, ses autres frères et sœurs. Elle retourne à plusieurs reprises dans la Caraïbe.

    Éducatrice spécialisée de formation, elle écrit quelques poèmes durant l’enfance, participe au mouvement des radios libres où elle lit quelquefois certains de ses textes. Passionnée par le jazz elle réalise de nombreuses interviews de jazzmens et fait quelques incursions dans la presse écrite.

    Résidant à Lyon pendant quelques années, elle vit aujourd’hui à Nîmes où elle a travaillé dans le domaine social aux côtés d’hommes et de femmes vivant l’exil ou l’exclusion. Elle anime aujourd’hui des ateliers d’écriture, fait des lectures publiques.

    Marie-Christine Gordien lira un extrait de Pollens le dimanche 7 avril à 14 h 45. Elle sera en signature toute la journée sur le strand des éditons La Rumeur libre.

     

    Frédérick Houdaer habite à Lyon depuis l’âge de 11 ans.

    Une soixantaine de textes (nouvelles, poèmes) publiés dans diverses revues françaises et québécoises (des Cahiers de « Poésie-Rencontres » à « Newsbourse ! »). 

    Début 2001, une dizaine de ses textes est retenue pour l’anthologie Les Nouveaux Poètes français publiée aux éditions Les Lettres du Temps - Jean-Pierre Huguet. Houdaer

    A exercé de nombreux petits métiers (trieur de verre, vendeur au porte-à-porte, agent d’accueil au Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, veilleur de nuit dans une résidence de personnes âgées, etc.).

    En 2002, résidence d’auteur à Montréal.

    Il sera sur le salon avec une double casquette : celle d’éditeur (édition le Pédalo ivre) et celle d’auteur.

    Il fera une lecture croisée le samedi 6 avril avec Thomas Vinau dont il est un des éditeurs. Il est l’auteur de plusieurs titres, dont Engeances, publié aux éditions La passe du vent, dont il nous lira des extraits.


    Pour aller plus loin, visitez son blog.

     

    demain d'al manach

    Patrick Joquel né en 1959 à Cannes. Il a vécu dans les alpes maritimes, au bord de mer comme en montagne, en Angleterre, en Irlande, au Sénégal.

    Quand il n’écrit pas, ne marche pas, il enseigne en écoles primaires ou maternelles et réciproquement.

    Il aime autant la mer que la montagne, le soleil que la neige, les raviolis niçois que le poulet mafé de Kaolack, le tabouleh de Beyrouth que le fish and

    chips de Whitby… et tant d’autres choses de la vie…

    Il a publié une quinzaine d’ouvrages chez de nombreux éditeurs.

    Samedi 6 avril à 15 h 30, il lira des extraits de ses titres dont notamment ceux publiés aux éditions Donner à voir et aus éditions Izalou (jeunesse).

    Pour aller plus loin, visitez son site.

     

     

    zombie_love.jpgReijo Kärkkäinen, artiste finlandais né en 1964, Reijo pratique la peinture, l'installation, le dessin et la gravure. Il a publié 4 livres au Dernier cri et participe à différentes revues comme KutiKuti ou Glömp (Finlande). Diplômé en 2000 par l'Académie des Beaux-arts finlandaise, il expose ses travaux depuis 1990 et ceux-ci trouvent acquéreur auprès des institutions finlandaises. Son travail est a rapprocher de l'art brut. Reijo est en résidence au Garage L. durant le mois d'avril 2013, il y expose ses travaux et y réalise un livre artisanal ainsi que de la gravure sur métal ou lino.

    Retrouvez-le tout le week-end sur le stant du Garage L.

     

     

    Vanessa Krolikowski réalise des livres d’artiste. Le livre d’artiste me permet de réaliser des livres uniques, depuis l’écriture du texte jusqu’à la réalisation de la reliure.

    Elle aime penser le texte et le contenu du livre, réaliser l’impression avec différentes techniques (typographie, lithographie, sérigraphie, gravure, Vanessa.jpgcalligraphie...), choisir le papier (ou bien le fabriquer...), réfléchir à la reliure, plutôt simple ou plus compliquée... avant de passer à la réalisation et de voir le résultat.

    Spécialisée depuis 1999 en reliure arabe, elle a été missionnée en 2010, avec Romuald Sourisse, par le programme européen Euromed Héritage dans le cadre du projet ManuMed (Manuscrits de la Méditerrannée) pour assurer une formation auprès des bibliothécaires de Ghardaïa (sud algérien) à la conservation et à la restauration de leur patrimoine documentaire.

    Pour aller plus loin visitez son site consacré à son travail de reliure et de dorure.

     

    Rescapades

    Laura Laguillaumie est une artiste qui vit et travaille à Marseille. Depuis quelques années, elle partage un atelier avec trois autres artistes, où elle poursuit un travail pictural et graphique amorcé au cours de ses études aux Beaux-Arts. Cultivant l'art des compositions épurées,  ses recherches s'ancrent dans une esthétique minimaliste: il s'agit de capter l'instant insaisissable, l'équilibre précaire du sens et de la forme. On trouvera un ensemble abondant de dessins, point de départ et colonne vertébrale de sa production, où la variation des techniques fait la part belle à l'improvisation, mettant à jour un univers poétique rythmé par les jeux de la tache et de la ligne. Impliquée dans diverses associations, elle a collaboré à plusieurs reprises avec l'association Nicole Crême: réalisation de dessins pour Revue Cochon(ne), et plus récemment édition d'un portfolio (Rescapades) d'une dizaine de sérigraphies, fruit d'une résidence au sein des ateliers Nicole Crême.

    On a pu voir son travail dans quelques expositions à Marseille, à la Galerie des Grands Bains Douches de la Plaine par exemple, à l'occasion de l'exposition-vente aux enchères «Votre prix sera le nôtre » ou encore à la galerie Mourlot-Jeu de Paume, où elle a été présélectionnée pour le prix de peinture Mourlot 2010. 

    Rencontrez-la le dimanche 7 avril à 10 h. Illustration extraite du portfolio Rescapades. Elle sera présente également les deux jours du salon sur le stand des éditions Nicole Crême.
     

    Modr.JPG Muriel Modr, artiste plasticienne née à Paris le 6 février 1952, vivant à Marseille

    Depuis 1979 elle élabore et réalise des expériences Ateliers in situ principalement avec des enfants et des adolescents.

    Depuis 1985 montre ses recherches personnelles, seule et en groupe, en France et à lʼétranger.

    Elle est artiste associée à la Compagnie, lieu de création à Marseille.

    Elle viendra dédicacer son dernier titre Écrivaine d'un vaisseau paru chez La courte échelle / éditions transit

     

    papillon+noirElisabeth Ober est une cigogne paisible au long bec alsacien, une « seagull » divaguant sur les côtes anglaises, une merlette baladeuse adoptée par le Rhône.

    Elle a plusieurs métiers, plusieurs langues et plusieurs écritures : nouvelles et recettes de cuisine, poèmes et exercices de grammaire, articles de recherche et textes pour la jeunesse.

    Pour en faire toute une histoire, elle aime les personnages pudiques et les images qui parlent, les objets de tous les jours qui racontent mieux que les beaux discours.

    Multiples voix, plumes, couleurs, … drôle d’oiseau !
    Rencontrez-la le dimanche 7 avril à 10 h.  Elle sera présente également les deux jours du salon sur le stand des éditions Nicole Crême

     

    ousepo.jpgAgnès Pérance fait sa première expérience d’illustration pour Papillon Noir. Agnès Scarpin est l’une des deux membres frondateurs de l’OUvroir de SÉrigraphie POtentielle, qui un jour, sera connu sous le nom d’OUSÉPO. Agnès Calope  a édité, avec cinq camarades,  Revue Cochon(ne), qu’elle a par ailleurs farcie de quelques images. Agnès Khalad grimpe sur son vélo chaque jour, avec cascades et brio. Agnès Carmouch est une adepte des joutes verbales plus ou moins maîtrisées et plus ou moins bienvenues. Agnès Padrille vit au soleil, à Marseille. Agnès Cargo est pourtant laborieuse.

    Agnès Sentiel-Mans est la plupart du temps institutrice dans le quartier du Panier, cernée par la cathédrale et le commissariat.

    Agnès Pasevère, malgré son nom, vit dans un environnement bien trop automobilisé à son goût. Agnès Broüff est convaincue que le Grand Catalogue de Paris, changera la vie de ceux qui le rencontrent. Agnès Pagnolette est curieuse du travail des autres. Agnès Thète coupe les cheveux de ses amis. Agnès Tampe est sérigraphe apprentie chez Nicole Crême. Agnès Touffade aime manger au moins autant que lire. Agnès Tourby se fatigue parfois de ses personnalités multiples, mais Agnès Poire-Févivre croit en l’Art thérapie.
    Rencontrez-la le dimanche 7 avril à 10 h. Illustration extraite de Ousépo volume 1. Elle sera présente également les deux jours du salon sur le stand des éditions Nicole Crême.

     

    Verger Micheline Verger est bibliothécaire itinérante en bibliobus et se déplace de village en village. Sa vie est dense, elle multiplie les engagements associatifs et politiques, les amitiés, les voyages, les expériences professionnelles. Sa jeunesse s’est déroulée à Lyon, où elle situe son roman.

    Racaille, mon frère est son premier roman édité, mais, comme elle le dit avec enthousiasme : « J’adore écrire des nouvelles ! » Micheline Verger a aussi commis une histoire pour la jeunesse — en cours d’illustration — et l’une de ses excellentes nouvelles, Tisserands de vie, vient de paraître dans la collection « histoires courtes » aux éditions Noir au Blanc.

    Le samedi 6 avril à 10 h elle lire des extraits de ses nouvelles et de son roman. Elle sera également présent les deux jours du salon sur le stand des éditions Noir au Blanc.

     

    Thomas VinauThomas Vinau né en 1978. Habite dans le sud avec sa petite famille. S'intéresse aux choses sans importance et aux trucs qui ne poussent pas droit. Est un etc-iste et un brautiganiste. Se prend parfois pour le fils de Bob Marley et de Luke la main froide. S'assoit sur le canapé. Se reprend. Décapsule. Écrit des textes courts et des livres petits.

    Il sera en lecture le samedi 6 avril autour de ses titres parus au Pédalo ivre, Motus (jeunesse), Gros Textes

    Pour aller plus loin, visitez son blog.

     

    Littérature Jeunesse

     

    clown-copie-1.jpgSabine Bouyala, éditée chez Joëlle Losfeld pour le roman Cinq et Izalou pour un album Le clown du bout de mon lit et un roman Le cercle des patineurs. Née à Marseille, Sabine Bouyala fait ses études à Aix-en-Provence, puis migre en Avignon où elle vit aujourd’hui. L'exercice de son métier de juriste l’ayant parfois entraîné loin des siens, elle « sombre » dans l’écriture et se libère ainsi d'un trop-plein de visions et de pensées foisonnantes.

    Retrouvez-là le samedi 6 avril dès 10 h autour de son album Le clown du bout de mon lit et le dimanche à 16 h où elle lira des extraits de son roman Le cercle des patineurs. Elle sera donc présente les deux jours du salon sur le stand des éditions Izalou.

     

    des limacesArmand Kaercher, domicilié à Authon, édité chez Grandir, Hatier et Izalou dont Le clown du bout de mon lit, Au loup ! au loup ! et l’indispensable du cycle 2 J’ai rêvé que… Après une formation aux Arts Déco de Strasbourg et aux Beaux Arts d'Avignon, et des études de psychologie, Armand Kaercher devient instituteur. Il illustre des albums, des méthodes de lecture… Il utilise des techniques d'illustration très diverses : gravures sur métal, collages, aquarelles, crayons de couleurs, huiles, acryliques, encre de Chine, aérographes, etc. en gardant pour thème principal l'enfant.

    Rencontrez le en même temps que Sabine Bouyala autour de l'album Le clown du bout de mon lit le samedi 6 avril à 10 h. Et le lendemain à 14 h entouré de ses autres album. Il sera également présent durant tout le salon sur le stand des éditions  Izalou.

     

    Sophie-Rigal.jpg Sophie Rigal-Goulard est née en 1967 dans le Bas-Rhin. Avec un papa militaire, elle a déménagé un certain nombre de fois... Mais elle a toujours emporté avec elle sa bibliothèque, son trésor...

     

    C'est en effet à travers la lecture qu'elle s'évade, depuis toute petite... Après un DEUG d'économie, elle intègre l' Ecole Normale d'Instituteurs de Toulouse en 1987. Elle devient donc maîtresse,et ce qu'elle aime le plus, c'est apprendre à ses élèves à lire, et, bien sûr, leur raconter des histoires !

    En 1993, Sophie part habiter avec sa famille à côté d'Aix en Provence, où elle exerce son métier d'enseignante dans un petit village tout proche de chez elle. Thomas et Pauline, ses deux enfants adorent les histoires qu'elle leur raconte. Elle se met donc à les coucher sur papier, pour ne pas oublier. C'est en 1999 qu'une nouvelle "histoire" démarre pour elle puisqu'un éditeur accepte de publier l'un de ces récits...Elle devient alors maîtresse à mi-temps, et auteur pour la jeunesse. C'est en écoutant et en observant ses deux enfants et ses élèves qu'elle trouve des idées pour écrire. D'ailleurs, plus ses enfants grandissent, plus ses récits s'étoffent.  

    Ce qu'aime Sophie, c'est raconter pour permettre à ceux qui vont la lire de s'évader, d'être émus, captivés, transportés vers un ailleurs... Et elle n'est pas prête de s'arrêter ! 

    Elle lira des extraits de ses romans adaptés aux premières lectures, à partir de 7 ans, aux éditons Rouge Safran.

     

    la-pierre-de-ciel.jpg Patrick Joquel né en 1959 à Cannes. Il a vécu dans les alpes maritimes, au bord de mer comme en montagne, en Angleterre, en Irlande, au Sénégal.

    Quand il n’écrit pas, ne marche pas, il enseigne en écoles primaires ou maternelles et réciproquement.

    Il aime autant la mer que la montagne, le soleil que la neige, les raviolis niçois que le poulet mafé de Kaolack, le tabouleh de Beyrouth que le fish and

    chips de Whitby… et tant d’autres choses de la vie…

    Il a publié une quinzaine d’ouvrages chez de nombreux éditeurs.

    Samedi 6 avril à 15 h 30, il lira des extraits de ses titres dont notamment ceux publiés aux éditions Donner à voir et aus éditions Izalou (jeunesse).

     


    2 commentaires
  • En 2011, le premier opus des Beaux jours de la petite édition questionnait déjà : La grande inconnue du grand public, quelle visibilité pour la petite édition ? Question récurrente aux tentatives de réponses parfois hasardeuses, d’autres fois courageuses...

    On le sait, la distribution et tout particulièrement la diffusion sont le nerf de la guerre pour les petits éditeurs.

    Ceux qui ont essayé vaillamment d’endosser ce rôle d’intermédiaire, de passeur, essentiel au bon fonctionnement de la chaîne des métiers du Livre, n’en sont pas toujours sortis indemnes. Il suffit de regarder en arrière de Calibre à Inextenso en passant par Le Comptoir des indépendants à Co-errance… Et pas loin de nous, l’année dernière seulement, nous recevions à Cadenet Le bruit des abeilles. Or, malgré un enthousiasme débordant et la pugnacité de sa fondatrice, cette structure n’est plus qu’un lointain souvenir. Si ce n’est les éditeurs diffusés qui a remarqué que ces abeilles-là ne faisaient plus de bruit ?

    Mais qu’importe, il y aura toujours de bonnes volontés convaincues que ce travail est à faire.
    Ainsi mi février dernier naissait en région parisienne Serendip-Livres.

     

    serendiplight

     

    Serendip n’est pas un acronyme ni une interjection.

    Serendip est un mot qui a dérivé depuis l’Océan Indien. C’est la transcription du nom arabe donné à l’île de Ceylan (Serendib) connue aujourd’hui sous le nom de Sri Lanka.

    Voyages et aventures des trois princes de Serendip, communément appelé Les trois princes de Serendip, est un conte publié au xvie siècle par un imprimeur vénitien du nom de Michele Tramezzino, puis traduit en français et en anglais au xviie siècle, dans lequel les protagonistes, par leur sens de l’observation et du raisonnement, font de surprenantes autant que fortuites découvertes qui leur procureront le pire comme le meilleur. Le conte aurait par ailleurs inspiré Voltaire pour l’écriture de Zadig.

    La sérendipité, conceptualisée par la circulation du conte, est cette manière de trouver quelque chose que l’on ne cherchait pas et qui a parfois plus d’importance que la recherche initiale. Par exemple, chercher une aiguille dans une botte de foin et en sortir avec la fille du fermier (Julius Comroe). C’est à ce genre de déviation accidentelle que nous devons par exemple les recettes de la tarte tatin, du L.S.D. ou de la dynamite !

    Serendip-livres est une nouvelle structure de diffusion et de distribution à taille humaine. Des livres donc, mais aussi pourquoi pas des disques, des revues ou des films. Peu importe le support, pourvu qu’une attention particulière ait été portée à la conception et à la réalisation.

    Il s’agit de travailler avec des éditeurs dont la production leur paraît remarquable, les soulageant ainsi d’une tâche fastidieuse et chronophage. Leur permettre ainsi de concentrer leurs efforts sur leur métier.

    Par ailleurs, Serendip-livres est un projet coopératif. C’est-à-dire que les fondateurs ne le pensent pas comme une structure uniquement commerciale, mais ils s’inscrivent dans une chaîne coopérative entre tous les acteurs du livre pour penser ensemble d’autres modes de fonctionnement, réfléchir à des alternatives et repenser le lien de l’auteur au lecteur, d’un bout à l’autre de la chaîne du livre.

    Serendip-livres est le fruit d’un constat : la richesse et la diversité des publications issues de petites maisons d’édition trouvent difficilement le chemin des librairies et par conséquent de leurs publics, faute en majeure partie à :

    - Un manque de temps des éditeurs pour assurer le travail de diffusion

    - Un manque de connaissance des réseaux et usages de la distribution

    - Un manque de temps des libraires pour aller vers des structures isolées

    - L’absence d’une structure adaptée à la fois à la taille et au fonctionnement de ces éditeurs et répondant aux attentes et contraintes des libraires.

    Or, sans le relais nécessaire des libraires, les publications de ces éditeurs sont condamnées à une certaine confidentialité qui met en danger la pérennité d’un travail éditorial pourtant de qualité. De plus, la richesse et la diversité de l’offre des librairies sont un moteur essentiel du dynamisme de ce commerce.

    Manque donc un maillon faisant le lien entre ces acteurs et répondant à ces besoins. C’est là qu’intervient Serendip dont l’objectif est de promouvoir le travail des éditeurs auprès des libraires et favoriser ainsi les rencontres.

    Faire de bons livres ne suffit malheureusement pas à ce qu’ils soient bien vendus. Il faut encore les faire connaître et s’assurer de leur présence dans un certain nombre de librairies.

    Ils assurent la diffusion par tous les moyens modernes disponibles, mais c’est avant tout par le terrain et le contact direct qu’ils proposent de présenter les catalogues des éditeurs diffusés. Cela est primordial dans leur démarche, l’humain étant au cœur de ce projet. Concernant la diffusion, leur attention est exclusivement portée au circuit de la librairie indépendante.

    Ils assurent également la distribution physique des ouvrages. Du colisage à l’expédition, par les moyens les plus appropriés selon la volonté de leurs clients. Ils travaillent avec la plate-forme Prisme pour l’acheminement des commandes vers les librairies. Pour la région parisienne, ils assurent eux-mêmes les livraisons en attendant de trouver le local adéquat à leur activité, où libraires et coursiers pourront venir chercher leurs commandes.

    Les deux fondateurs de cette nouvelle structure, partant d’un constat commun et d’expériences similaires, ont décidé de créer Serendip-livres, société de diffusion et de distribution de produits d’édition. L’objectif étant d’être un partenaire commercial et coopératif pour les éditeurs comme pour les libraires.

    Et puisque les choses se passent rarement comme prévu, ils s’attendent à vivre des aventures sérendipiques !

    Serendip-Livres est installée Île-de-France, on peut les contacter par mail à l’adresse suivante : contact [arobase] serendip-livres.fr

     

    Leur activité débute à peine,Densité mais ils seront présents sur notre salon Les Beaux jours de la petite édition. Ils représenteront les éditions Densité et Première pression à froid, dont voici une brève présentation ci-dessous.

    Densité Parce que ce qui compte n’est ni le poids ni le volume, mais le rapport des deux, les éditions Densité s’efforcent de publier des livres dont le contenu ambitieux s’appuie sur une forte exigence graphique. Après un premier livre publié en 2011, une collection verra le jour en 2013 : Discogonie, exégèse d’albums de rock qui ont fait l’histoire du genre.

     

    Première pression

     

    Première pression à froid se présente sous forme de poème :

     

    Alors que tout le monde se jette sur son écran

    Se livre aux regards impudiques

    Pour ne plus voir que soi-même.

     

    Cherchant en vain son nombril

    Dans la pupille du voisin

    Alors que ses contours vacillent.

     

    Ne pouvant plus rien graver

    de moins lisible qu’un sms

    de moins sinistre qu’un profil facebook

    de moins vaste qu’une recherche google.

     

    Chacun semble attendre

    Un geste fou et salvateur

    à critiquer, à crucifier.

     

    Dans l’effondrement d’un monde

    qui n’en finit pas de s’effondrer

    Que doit-on faire encore pour l’achever ?

    Ne manque t-il pas un poème ?

    Quelques dessins ?

    Doit-on vous faire un dessin ?

    Un conte illustré peut-être ?

     

    Il y a parfois quelques éberlués

    Qui cherchent à lire entre les lignes

    À comprendre au delà du texte

    À voir derrière l’écran…

    Pour ceux-là le sommeil n’est point permis

    Ni gloire, ni fortune, ni repos…

     

    Il leur faudra

    De l’encre et du papier

    Une presse et du temps.

     

    Espérant qu’une conscience

    Affleure entre les pages

    Et qu’un souffle

    Vienne enfin briser ce mur

    Qui invente d’autres murs

    Entre nos vies et nos fictions.

     

    Que la chance
    qui, dit-on, sourit aux audacieux,

    embrasse ceux qui voudront faire un livre

    Alors que l’époque ne s’y prête pas.

     Premiere press

     

     


    votre commentaire
  • .

  • (Cliquer sur l'image pour l'agrandir) 

    Pour Les beaux jours de la petite édition nous revient le Garage L. Il participe à notre salon sous le couvert de plusieurs activités. D'une part en tant que libraire. En effet le Garage L. est une librairie spécialisée dans la petite et la micro-édition d'ouvrages graphiques et de livres d'art (fanzines, livres d’artistes, gravures, peintures...). Il vient également en tant que maison d'éditions : Les branquignols éditeurs et enfin en qualité d'animateur d'un atelier de linogravure.
    Livre lino 2012L'atelier de Linogravure est animé par Romuald Sourisse. En plus d'animer régulièrement des ateliers de linogravure et de sérigraphie, il est aussi restaurateur de livres et manuscrits. d'Arles. Pour rappel, la linogravure consiste à créer une image reproductible dans une plaque de linoléum en évidant à la main les parties blanches d'un dessin.

    L'atelier proposé en 2012 était initialiement ouvert aux enfants, mais il y avait autant d'adultes qui souhaitaient y participer. Ainsi, des gravures réalisées par les enfants et les adultes, un receuil d'images est sortie de sous presse. Romuald Sourrisse avait procédé à sa reliure, à Forcalquier, dans le local du Garage L.

    Garage-L 0083 - copie

    En 2013, nous avons décidé d'étendre l'atelier à 1 h 30 et qu'il serait implicitement ouvert à tous. L'atelier est gratuit, et il n'est pas nécessaire de réserver. Si le temps le permet l'atelier se fera en extérieur. En cas de mauvais temps nous nous rabattrons à l'intérieur.

    Pour cette deuxième participation, Romuald nous a proposé de venir avec son BATmobile. C’est initialement un atelier de sérigraphie mobile (pour le salon un atelier linogravure), embarqué dans un camion pour partir à la rencontre des gens et fabriquer un livre collectif. Cette année sera réalisée une affiche collective. Chacun gravera un petit carré de lino, qui sera ensuite assemblé à ceux des autres participants. Dans la journée Romuald imprimera et passera sous presse les affiches, après avoir séchés, chaque participant pourra repartir avec son affiche en fin d'après midi.

    Garage-L 0051 - copie

    Le Garage L. est une association de loi 1901, elle a élu domicile dans les anciens locaux du garage Laurens à Forcalquier, boulevard Bouche, face aux pompiers ! Le local, un ancien garage automobile, est devenu atelier d’artiste dans les années 90. Depuis 2006, l’atelier se consacre au livre et aux arts du livre.

    Garage-L 0059 - copieL’atelier peut être divisé Garage-L 0060 - copieen trois pôle d'activités : l’atelier Librarii (prestation professionnelle en reliure et restauration, stages, ateliers etc, travaux de recherche & bibliothèque technique) ; le Garage L. : expositions, résidences, ateliers, publications, impression, travail de création, librairie ; et Les Branquignols éditeurs : édition.

    Voici l'état d'esprit avec lquel évolue les mécanos du Garage L. : Nous cherchons un contact direct avec les artistes exposés et une approche tournée vers le public, nous privilégions l'échangeGarage-L 0070 - copie et la collaboration et n'exposons pas pour vendre mais pour présenter un travail. Nos expositions sont gratuites, nous demandons 10% sur les éventuelles ventes et nous nous occupons de la communication.
    Nous avons également un stand de livre alimenté par les artistes ou les éditeurs indépendants (livres d'artistes, graph(zines etc)
    Nous ne pouvons loger d'artistes mais il est possible de venir travailler Garage-L 0066 - copieà l'atelier qui comprend un atelier professionnel de reliure, de peinture et d'imprimerie grâce à un partenariat avec notre voisin imprimeur artisanal, Archétype. Nous sommes spécialisés dans le domaine du livre artisanal et des matériaux naturels utilisés en peinture.
    Nous mettons à disposition de nos adhérents la bibliothèque technique de l'atelier qui comprend dans les 2000 références autour de la peinture, du livre, de la conservation-restauration, de la chimie des matériaux ou de l'histoire de l'art.

     

    Garage-L 0073 - copieLes garagistes : Vanessa Krolikowski (relieur formée à Estienne, professionnelle depuis 1999), Romuald Sourisse (restaurateur formé au CICL, professionnel depuis 1999), Alkbazz (artiste autodidacte), Philippe Moreau (imprimeur depuis l’an 625), Catherine Georgarakis (graphiste), Timothy Georgarakis (graphic designer), Eric Ferrier (auteur BD, illustrateur), Fanny Pageaud (éditrice, illustratrice...). 

    Le Garage L.

    Boulevard Bouche - 04300 Forcalquier

    04 92 74 91 87 — Garage. L

    Tous les jours sauf mardi & dimanche
    10 h-12 h & 15 h-18 h

    Garage-L 0074 - copie

    Crédit Textes : Boucherie littéraire, Garage L.

    & le Forum de l'Art et des artistes

    Crédit photos : LnP-Tumblr

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique