• Les 6 & 7 avril 2013, à Cadenet, pour la troisième année consécutive, nous poursuivons notre travail de découverte et de soutien aux maisons d’éditions qui ont à cœur l’exigence.

    Comme les années précédentes, nous mettrons en avant le catalogue de deux maisons d’édition n’officiant pas exactement dans les mêmes domaines d’édition.

    Cette année, deux maisons d’édition du Sud de la France seront présentes. L’une vient de la région Languedoc-Roussillon (département de l’Aude), et l’autre de Provence-Alpes-Côté-d’Azur (Vaucluse) et plus précisément de Cadenet.

     

    Atelier du gué

    Créé en 1975, à Villelongue d’Aude, par Daniel et Martine Delort, l’Atelier du Gué est une structure artisanale d’édition, attachée à la qualité des gestes de la fabrication comme à ceux de la création. Son domaine privilégié est celui de la nouvelle et du texte court. Pour tous les spécialistes, il est aujourd’hui un éditeur de référence.

    Ses livres, dont la présentation est particulièrement soignée et adaptée au texte court : recueils, anthologies, nouvelles et contes forment un catalogue de premier plan.

    Dans le domaine étranger, l’Atelier du Gué a ouvert une collection dédiée au Mexique et à l’Irak. Il publie l’œuvre de l’écrivain irakien Jabbar Yassin Hussin.

    De son implantation géographique et son implication dans la vie locale est né un ensemble de titres concernant le Sud de la France. Quelques titres ont largement dépassé le lectorat local : Plaire aux vaches, Le Festin occitan ou encore Le Manuel du puisatier

    L’Atelier du Gué est présent dans les manifestations importantes de la vie du livre, en France et à l’étranger.

    La revue littéraire Brèves « Anthologie permanente de la nouvelle », dorénavant publiée par l’association P.L.N. (Pour la nouvelle), donne à lire chaque trimestre une quinzaine de nouvelles inédites, des entretiens avec des écrivains, des informations sur l’actualité littéraire. Certains numéros sont consacrés à des écrivains d’un pays étranger, toujours avec le souci de privilégier l’inédit, l’invention, la découverte. Son premier numéro est paru le 15 mars 1981, fruit de la rencontre avec le maquettiste et graphiste Jacques Gaïotti. Brèves prenait ainsi la suite de la revue Le Gué, créée en janvier 1976.

    L'atelier du gué est également l’éditeur de la revue Les Cahiers de l’Enclume.

    Le catalogue de l’Atelier du Gué propose une centaine de livres disponibles.

     

    edcr

     

    Les éditions chemin de ronde sont le fait de Jean-Pierre Cometti, Danièle Robert et Christian Tarting, tous trois écrivains, critiques et traducteurs qui, dans des cadres multiples (université, revues, édition), œuvrent ensemble de longue date. Leur entreprise éditoriale entend poursuivre, dans un premier temps, les efforts que deux d'entre eux - Jean-Pierre Cometti et Christian Tarting - ont consacrés à l'esthétique, aux musiques de jazz et à la philosophie contemporaine anglo-américaine. Dans un deuxième temps (très proche) et sous l'impulsion de Danièle Robert, chemin de ronde s'ouvrira à la littérature italienne (classique, moderne et contemporaine). La traduction (essentiellement de l'anglais et de l'italien) est au cœur des préoccupations des trois fondateurs, animés par le souci de faire découvrir (ou redécouvrir) en français des textes forts, aventurés, fondateurs - au plan de la philosophie et de la politique, de la musicologie, de la littérature et de la réflexion poétique. 

     

    Sources : lekti-ecriture.com,

    lr2l.fr, le site de chaque éditeur.

     

    Beaux Jours 2013

    Affiche réalisée par Émilie Alenda


    votre commentaire
  • Pano épicerie

    Il y a quelques jours, avec des amis, nous sommes montés à Chateauroux-les-Alpes (au-dessus d'Embrun – 05). Nous nous y sommes rendus pour visiter l'Épicerie littéraire et rencontrer Yves Artufel (fondateur des éditions Gros textes) qui en est à l'origine.

     

    épicerie J-D DIl était temps que je vienne voir ce lieu. Que le boucher aille à la rencontre de l'épicier... Je me souviens de septembre 2008 quand Yves m'avait appelé alors que j'officiais encore dans ma librairie déjà nommé la Boucherie littéraire. Il venait me demander quelques conseils sans savoir que guère plus d'un mois plus tard, je mettrais la clé sous la porte...

     

    Sous-nommée Bouquinerie fine, l'Épicerie littéraire sert à ses clients une excellente fourchette d'ouvrages dont il est difficile de ne pas succomber à la gourmandise. Ici, même les ceintures les plus serrées trouverons leur bonheur puisqu'il est mené une véritable politique du livre pour tous.

     

    rayon-litterature[...] l'Épicerie est une bouquinerie où nous proposons à la vente environ 5000 ouvrages d’occasion : Romans, poésie, polars, albums pour les petits, documentaires,théâtre, livres d'art et de peinture.... Tous les titres sont soigneusement sélectionnés en fonction des goûts de l’équipe. De notre envie de participer activement à la démocratisation des mots et de la parole nous pratiquons des petits prix.1

     

    EpicerieLitteraireOutre des livres d'occasion, il existe aussi un choix de livre neufs de petits éditeurs de poésie, mais aussi de littérature jeunesse et d'autres genres encore. Donc cet été, si la chaleur écrasante de la Provence vous étouffe, n'hésitez pas à monter à Chateauroux-les-Alpes visiter cette atypique épicerie de montagne. A noter que l'épicerie est ouverte toutes les autres saisons de l'année.

     

    En octobre 2011 Jean-Dominqiue Dalloz, journaliste indépendant, était venu faire un tour à l'Épicerie et avait rédigé pour l'occassion un article2 que voici :

    « Châteauroux-les-Alpes, un millier d’âmes. Ce village des Hautes-Alpes est un lieu de villégiature apprécié des amoureux de la montagne, notamment en été. Les randonneurs peuvent y faire quantité de balades et apprécier la beauté des Ecrins tous proches. Le village compte aussi son lot de commerces de proximité : épicerie, coiffeurs, bar, hôtel-restaurant… Voilà pour la carte-postale.  Comme tous les villages de montagne, Châteauroux affronte aussi des mois d’hiver qui peuvent paraître parfois longs à ceux qui y vivent. Par chance, les amoureux des livres ont à leur porte une drôle de bouquinerie, l’Épicerie Littéraire.Yves épicerie Immanquable avec sa façade décorée chaque année par un artiste local différent, cette librairie un peu particulière propose une sélection de près de 5.000 livres d’occasion : romans, poésie, polars, albums pour enfants, livres d'art… « Le choix est vaste, reconnaît Yves Artusel, le responsable des éditions Gros Textes à l’initiative du projet. Mais on ne vend ici que ce qu’on peut défendre : nous sommes des passeurs de mots ».  Avec l’association Rions de Soleil, qui propose spectacles de rue et animations tout au long de l’année dans les vallées environnantes, l’Épicerie Littéraire va à la rencontre des lecteurs, grâce à son fourgon rempli de bouquins : « Cette itinérance est nécessaire, souligne Yves. Quand vous habitez à 40 kilomètres de la librairie la plus proche et qu’il faut emprunter une route de montagne pour y arriver, vous appréciez que l’on vienne à vous pour vous proposer non seulement des livres, mais aussi des ateliers d’écriture, des séances de signature avec des auteurs ou des spectacles ». Loin des temples de la consommation de biens culturels, l’Epicerie Littéraire propose souvent des livres rares, parfois sauvés du pilon ou tirés de l’oubli. Une contribution qui paraîtra modeste aux parangons de la mass culture, mais essentielle en matière de diffusion des idées et de développement des échanges. Une initiative déjà saluée par près de 2 500 personnes venues visiter cette épicerie, où la gourmandise n’est plus un défaut. »

    Jean-Dominique Dalloz

     

    Horaires épicerie

    Crédit photographique dans l'ordre d'apparition :
    Photos 1 & 2 de Jean-Dominique Dalloz, Jean-Dominique Dalloz,
    Nicolas (Calucha), Rions de soleil, Antoine LnP-Tumblr, Rions de soleil.
     

     

     

     


    votre commentaire
  • La Boucherie littéraire se fait volontiers le relais de l'association Hors cadre (la Bastidonne - 84) et du Portail des savoirs (Pertuis - 84) qui co-organisent le 1er mai prochain la deuxième édition de Aujourd'hui c'est poésie dans le village de la Bastidonne.

      Aujourdui poesie 12

     

    Le 1er mai à La Bastidonne, village paisible du Luberon oriental, c'est poésie pour la journée.

    Une manifestation familiale articulée autour des moments de repas où l'on se retrouve, découvre, déclame…

    Toutes les poésies sont convoquées, et avant tout celle de la vie.

    Rencontres, lectures, musique, expositions, fanfare, tags, vidéo, contes, jeux, fleurs ...   

     

    Entrée libre

    Restauration et buvette sur place

    Inauguration  12 h  – Place du lavoir (apéritif poétique)

    Programme à consulter sur le blogue

    Aujourd’hui c’est poésie

    Association Hors Cadre - 04.90.09.10.33 / 06.10.21.31.03

    Aujourd'hui c'est poésie parce que c'est tous les jours aujourd'hui


    votre commentaire
  • Pour des raisons professionnelles les éditions Attila ne pourront être présentes sur le salon. De fait la rencontre entre Attila et les Fondeurs de briques est annulée.

     

    Toutefois, le temps de la rencontre est maintenue et Jean-François Bourdic, co-fondateur des éditions Les Fondeurs de briques, nous propose une rencontre autour de l’œuvre de Max Aub.

    Max Aub grande figure du paysage littéraire espagnol est entre autres l’auteur d’une grande fresque sur l’Histoire de l’Espagne des années 1920-1930, et en particulier de la guerre civile (1936-1939) : Le labyrinthe magique.

    compo labirynthe magique

    Sous le titre Le Labyrinthe magique, que je dois à saint Augustin, je me propose de publier, outre ce premier volume, quatre autres romans dans lesquels je relaterais, à ma manière, certains événements de notre guerre.

    Max Aub

    Avec le temps, ce seront six romans qui verront le jour, écrits en l’espace de trente ans (1939-1968).

     

    Voici une brève introduction de cette œuvre par Jean-François Bourdic :

    Le cycle romanesque Le labyrinthe magique est une fresque sur la tragédie de la guerre civile espagnole. Les références au labyrinthe, image symbolique de l’enfermement infernal dans lequel se déroule le conflit, parcourent le cycle tout entier. Le labyrinthe peut être considéré comme une suite de romans historiques, de la même façon que Guerre et paix de Tolstoï.

    La loyauté et la trahison sont des thèmes récurrents dans Le labyrinthe, thèmes qui vont devenir de plus en plus aigus à mesure que l’on progresse dans l’épopée de la Guerre civile. Dans cette tragédie, c’est tout le peuple espagnol qui se sent trahi : par les militaires rebelles en 1936, par le pacte de non-intervention des puissances occidentales, par des hommes politiques, Casado, Besteiro… Enfin, par l’Occident qui refuse de se préoccuper du sort des milliers de réfugiés à Alicante au printemps 1939.

    Les 6 volumes ont été publiés en exil au Mexique entre 1943 et 1968.

    Notre édition se déploie sur trois années à raison de 2 tomes par an depuis 2009. En mai 2011, sortent les deux derniers. Notre projet a reçu le soutien de la Fundación Max Aub (Segorbe, Espagne), du Centre national du livre et du ministère de la Culture espagnol.

    Cet immense roman choral n’avait jamais fait l’objet d’une traduction française, malgré l’importance de l’œuvre dans la littérature espagnole. Le travail du traducteur, Claude de Frayssinet*, plongé pendant trois ans dans Le labyrinthe magique, nous a permis d’aboutir à cette édition.

     

    « Le Labyrinthe magique est un retable du sol au plafond : polyptyque composé de niches où apparaissent, avec ou sans rapport entre elles, des tas d’histoires. C’est le retable moderne de la guerre d’Espagne. »

    Philippe Lançon, journal Libération.

     

    L’auteur, Max Aub (1903-1972) max aub fut un éternel exilé. Né à Paris, il passe sa jeunesse en Espagne où il se lie à l'avant-garde intellectuelle (García Lorca, Buñuel et Dali), avant d'être le commanditaire du Guernica de Picasso en tant qu'attaché culturel de la République espagnole à Paris et de collaborer à L'espoir, le film de Malraux. Interné par Vichy en 1941, il réussit à gagner le Mexique où il se consacre à une œuvre littéraire protéiforme et largement méconnue en France.

     

    La Guerre civile espagnole dans l'œuvre de Max Aub, rencontre animée par Jean-François Bourdic co-fondateur des éditions Les fondeurs de briques.

    Samedi 7 avril à 15 h

    salle Yves Montand

    Dans le cadre du salon

    Les beaux jours de la petite édition

    à Cadenet.

    * Claude de Frayssinet, le traducteur, est resté plongé pendant trois ans dans Le labyrinthe magique. Vous pouvez visionner ici un court entretien dans lequel il explique pourquoi il s'est attelé à la traduction des six romans que compose cette œuvre.


    votre commentaire
  •  

    Les éditions Absalon ont dût annulé leur présence sur le salon Les beaux jours de la petite édition cette année.

     

    Il en est de même pour les éditions The Hoochie Coochie. Toutefois, cette dernière bénéficiera tout de même d'un espace sur le stand de la librairie le Garage L      


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique