• Ateliers, Kamichibaï & lectures pour les enfants

    Les Beaux jours de la petite édition voit chaque année un atelier à proposé aux enfants qui viennent sur le salon du Livre.

    Cette année deux ateliers seront proposés chaque matin du week-end et deux lectures kamichibaï se feront les aprés-midi.

    Pour rappel, les ateliers et les lectures sont gratuits. Généralement, il n'y a pas de réservation, les inscriptions se font sur place le jour même. Le nombre d'enfants par atelier est limité, aussi si vous le souhaitez vous pouvez réserver une place pour votre enfant en "taillant une bavette" avec le Boucher, ci-contre dans la colonne de droite.

    (Cliquez sur l'image pour l'agrandir.)

    Les ateliers

    -AlendaLes enfants de 4 à 9 ans pourront retrouver l'illustratice Émilie Alenda pour un atelier collage le samedi 5 avril à 10 h 30.

    L'atelier s'intitulle "Colle ta recette", il fait référence à son dernier album Mes recettes de cueillette. L'enfant est invité à créer une recette imaginaire grâce à des ingrédients en papier découpé. Il devra ensuite la mettre en scène et la nommer sur le support choisi.

     

    Émilie Alenda eMerci Bonjourst celle qui réalise toutes les affiches du salon depuis sa création. Elle est par ailleurs publiée en éditions jeunesse pour ses albums dont le travail repose sur le découpage et essentiellement aux éditions L'Initiale.

     

    Découvrez ses collages et illustrations ici et .

     

    Fabrique un livreLe dimanche 6 avril à 11 h, l'auteur et illustratrice Pascale Breysse proposera aux enfants, à partir de 7 ans, de fabriquer un livre en papier découpé. Cet atelier sera réalisé autour de l'album Monsieur Jeusétou, paru en aux éditions Bilboquet.

    Les enfants choisiront leurs papiers, puis tirés dans un chapeau des supports d’écrits (phrases à trous, devinettes, charades…) en lien avec une illustration de l’album comme un point de départ pour laisser voyager leur imaginaire. Il s’en est suivi une succession de productions d’écrits comme des fragments de vie imaginaire où leurs personnages imagés ont pris place dans un livre en papier découpé, unique, singulier, à leur image.

    Attirée par -Breyssele dessin dès son plus jeune âge, Pascale Breysse gribouille ses cahiers d’écolière avec gourmandise. Ces instituteurs lui découvrent un côté solitaire, rêveur et imaginaire qu’elle met à profit à l’adolescence en se plongeant dans la littérature et le théâtre tout en inventant un univers graphique et plastique riche en couleurs. C’est en oeuvrant au sein d’une Galerie d’Art qu’elle découvre les Livres d’Artiste et l’illustration jeunesse. Grâce à ces nouvelles rencontres, Pascale Breysse se lance dans l’édition. Son premier album publié aux éditions Du Rocher est suivi d’une quinzaine de parutions où elle écrit, illustre et collabore aux éditions Gründ, Le bonhomme vert, Bilboquet, Gecko Jeunesse, Les petits pas de Ioannis, Lire c’est partir, Auzou. Elle bénéficie d’une Résidence d’Artiste en Auvergne qui lui permet d’enrichir sa créativité, de donner libre cours à ses talents et de créer une exposition d’art contemporain ludique et poétique. Depuis une dizaine d’années, Pascale Breysse anime des ateliers d’Arts Plastiques pour les enfants et les adultes avec l’envie de mieux faire connaitre l’illustration contemporaine et l’objet livre à travers des ateliers croisés écriture/arts plastiques. Ouverte à de nouveaux projets éditoriaux, elle s’engage et participe avec des auteurs contemporains à des collaborations riches et singulières. En 2013, elle réalise une performance de 9 m x 3 m pour le Conseil Général et des dessins géants éphémères 12 m x 3,5 m dans l’esprit du Street Art, le temps du Festival d’Avignon pour La ligue de l’enseignement. Elle reconduit ces expériences monumentales à Vaison la Romaine et à Lapalud, dans le cadre des actions menées Hors la Ville de la Fête du livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Elle vient d’ouvrir à Avignon, L’Atelier de la Tour, un lieu d’échange et de partage autour de l’illustration, de l’écrit et de l’image...
    Pour aller plus loin, visitez sont blog ici.

    Les lectures kamishibaï

     

    Pipite a disparuSamedi à 14 h 30 et dimanche à 16 h 30 Calouan fera des lectures Kamishibaï  de Pipite a disparu et Ilma n'est pas malade qui sont des petits contes illustrés bilingues de poche publiés aux éditions Zoom dans la collection Les P'tit Bili (présentation de la collection plus bas).


    Petit théâtre d'images d'origine japonaise, le kamishibaïkami (papier) shibaï(théâtre) – est une technique de contage basée sur des images qu’un adulte fait défiler dans un castelet (ou butaï) en bois à trois portes. La particularité du kamishibaï consiste à développer un profond sentiment d’union collective. Ce sentiment, valorisé par le peuple japonais, est réellement ressenti par le public d’ici, même très jeune ; la magie des images qui se laissent dévoiler très progressivement dans un « fondu-enchaîné » provoque des émotions différentes d’un livre que l’on ouvre page après page. La concentration qui se lit sur les visages des enfants montre à quel point ils sont capables d’entrer dans un monde imaginaire riche et d’écouter un texte quelquefois un peu plus long que ceux des albums écrits pour leur âge. 

    Source : ricochet-jeunes.org

    Cette collection, Les P'tit Bili,Ilma n'est pas malade est adaptée aux jeunes lecteurs désireux de découvrir les langues étrangères utilisées au quotidien. Elle sert également d'illustration et d'outil d'exercice aux élèves sensibilisés aux langues étrangères dès l'école primaire. La collection est à ce titre recommandée par le site Primalangues du Ministère de L'Education Nationale Française où les P'tit Bili sont répertoriés dans la médiathèque polyglotte.

    Née en 1967, Calouan a vécu dans différents coins de l’hexagone au cours de son enfance. Elle en a acquis le plaisir de l’écrit pour garder les liens vivants avec ses amis rencontrés çà et là.

    Un plaisir de l’écrit également pour exprimer ses sentiments qui bien souvent la submergent.

    Auteur jeunesse depuis plusieurs années après avoir été enseignante, pigiste, biographe et correctrice professionnelle, Calouan plonge avec délectation dans l'univers de la nouvelle. Après avoir publié deux recueils de nouvelles pour adultes, elle s'essaie à l'écriture de nouvelles en direction de la jeunesse.

    Aujourd’hui, Calouan est régulièrement éditée en presse enfantine et en édition jeunesse que ce soit avec des ouvrages pour petits et moins petits ou des romans ado. Elle prend plaisir à travailler dans les classes où elle écrit pièces de théâtre, histoires, comptines…en retrouvant le bonheur d’une salle d’école. Calouan sera présente les deux jours du salon. Elle signera ses albums, sur le stand de l'École buissonnière. N'hésitez à découvrir le son blog.

     

    Les lectures durant le salon 

     

    En plus des lectures déjà annoncées, le samedi avec Calouan et Pascal Breysse et le dimanche avec Gilles Bontoux (éditions Noir au blanc). Et en plus des rencontres prévues avec Jean-François Durand des éditions du Lampion et Luca Notari des éditions éponyme.


    Ilaria Fontebasso, bibliothécaire,du Lampion lira des extraits de Dans ma maison et Ah tu croâ lors de la présentation des éditions du Lampion , le samedi 5 avril à 16 h 30.

     

    F.LanéelleNous accueillerons également en lecture le samedi 5 avril à 17 h 15 Florence Lanéelle qui présentera son  le conte Djamil, Le crocodile qui perdit ses dents publié aux éditions Parole.
    Florence Lanéelle est une jeune journaliste et musicienne de la région d'Aix-en-Provence. Djamil, Le crocodile qui perdit ses dents est un conte sur les différence illustré par son père. Destiné aux enfants qui ont des parents, ce conte est également un spectacle joué y compris dans les écoles.

    M.ClauwaertEnfin, pour clôturer les rencontres jeunesse nous accueillerons Marie Clauwaer qui nous présentera Xal, le lézard donne sa langue au sorcier un conte de la résilience ordinaire, le dimanche 6 avril à 17 h 15.


    Marie Clauwaer, d'origine belge, est paysanne, relaxologue et professeur de yoga. Xal, le lézard donne sa langue au sorcier est issu de son expérience, publié aux éditions Parole. Xal fait approcher la nature par ses animaux les moins peluches : reptile et chauve souris. Comme tous les livres de la collection Pourquoi ?, le conte est complété par une texte de découverte.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :