• "Cabaret poétique" le 30 janvier dans le Luberon

    Cabaret poétique le 30 janvier dans le Luberon

    Emanuel Campo : Suivez le guide...

     

    Après le succès de Poésie nomade en Luberon l'été dernier, j'avais envie de retrouver la magie caniculaire du festival au cœur de l'hiver. Envie d'une formule allégée... Quelques heures qui lieront la fin de l'après-midi à la soirée, dans l'ancien couvent du Tourel à la Tour-d'Aigues.

    L'association la Boucherie littéraire est heureuse de vous offrir la possibilité de rencontrer et d'entendre lire & dire de la poésie par leurs auteurs.

    Des poètes d'horizons différents offrant une voix à des écritures intimes ou à d'autres plus performatives.

    Ainsi vous pourrez entendre dans un ordre aléatoire :

     

    Jean Azarel viendra du Gard, il lira un ensemble de textes extraits de deux recueils inédits.

     

    Estelle Fenzy, vivant en Arles, fera deux lectures, dont une de Rouge vive fraîchement paru aux éditions Al Manar. Cette lecture se fera en duo avec mézigue.

     

    Emanuel Campo arrivera de Lyon, il lira des extraits de son livre paru aux éditions la Boucherie littéraire : Maison. Poésies domestiques.

     

    Jean-Clair Bonnel qui vit dans le Sud Luberon et nous lira des textes mettant en relief mais de manière très critique la région.

     

    Cédric Lerible délaissera le Var pour nous offrira une lecture performance de Giratoires publié aux éditions Plaine page

     

    Hélène Dassavray, installée dans le Sud-Est, lira des extraits de On ne connaît jamais la distance exacte entre soi et la rive aux éditions la Boucherie littéraire.

     

    Roselyne Sibille vit à Salon-de-Provence, elle nous fera découvrir des extraits de Ombre monde publié aux éditions Moires.

     

    Frédérick Houdaer vit à Lyon, éditeur, il dirige la collection Poésie aux éditions le Pédalo ivre. Il  prendra le temps de partager ses textes extraits de plusieurs de ces dernières publications.

     

    Marlène Tissot descendra de Valence pour lire des extraits de son prochain recueil à paraître le 1er mars aux éditions la Boucherie littéraire. Cette soirée sera l'occasion de lancer la souscription pour son livre qui sera notre premier titre l'année 2016.

     

    Un grand merci à tous pour leur confiance et leur amitié.

    Je remercie Katrin Aicha Gerber qui nous accueillera chez elle, dans l'ancien couvent du Tourel.

     

    Le public est attendu à partir de 16h

    Premières lectures à 17h

    Il est demandé à chacun d'amener un plat salé ou sucré qui sera mis en commun pour un repas à partager avec les auteurs.

    Adhésion ponctuelle d'1 euro

    Couvent du Tourel 2103 chemin de Verdache — 84240 la Tour-d'Aigues

    Plan fourni sur demande par courriel — Covoiturage vivement recommandé — Prévoir une lampe de poche

    Pour garantir une place assise à chacun, merci de réserver ici

     

    L'intitulé "Cabaret poétique" est un plagiat assumé d'un rendez-vous lyonnais créé et animé par Frédérick Houdaer. Cette soirée, c'est aussi ma manière de le remercier pour son travail de découvreur et de passeur dont je suis devenu un adepte depuis ma première venue en mai 2014.

    Crédit photo : Caroline


  • Commentaires

    1
    Paul Lamour
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 04:04

     

    Je viendrai avec plaisir vous écouter le samedi 30. Le samedi matin je vends mes poésies (entre autres choses !) sur le marché d’Apt.                                    

     

     

     

    Amazone

     

     

     

     

     

             J’étendrai à vos pieds mon âme serpillière

     

             Et devant votre char, tiendrai le bouclier

     

             Je serai le Valet, de la taille escholier

     

             Scribe de votre Geste, belle guerrière.

     

                       

     

    J’entonnerai pour vous un chant patriotique,

     

    Et brosserai dans l’ombre un glorieux portrait.

     

    Mais je souffrirais trop de rester en retrait,

     

    Et je serai présent pour la charge héroïque.

     

     

     

    Quand sur votre coursier fabuleuse Amazone,

     

    Vous frapperez d’estoc un million d’ennemis,

     

    Je sonnerai du cor vers les Dieux endormis

     

    Qui les disperseront d’une pluie de drones.

     

     

     

    Et quand viendra le temps de déposer les armes,

     

    Sans doute aussi celui d’un jour nous séparer,

     

    La Chouette d’Athena viendra vous murmurer,

     

    Que parfois sur la Terre, la guerre a du charme.

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :