• "Entre les braises" de Roselyne Sibille

     

    Pourquoi reculer si je veux raconter ?
    Ne pas raconter, c’est porter. Raconter, ce serait comme poser. Poser un peu plus loin. Pourrai-je encore écrire si je ne pose pas un peu plus loin ce qui prend toute la place, à tel point que tout devient secondaire.
    Pourrai-je retrouver le reste de la vie qui va dans toutes ses couleurs, ses somptueuses couleurs, ses tragiques et pauvres couleurs, ses couleurs aux nuances d’humanité, si l’espace est occupé par les cendres-manque, les cendres-chagrin.
    Il faudrait bien arriver à raconter sans brûle-serre-mouille-creuse les yeux-gorge-désespoir.

     

    Le 30 novembre prochain paraîtra Entre les Braises de Roselyne Sibille dans la collection La feuille et le fusil. Une souscription vous est proposée en fin d'article. Mais avant voici une présentation du livre.

     

    "Entre les braises" de Roselyne Sibille

     

    Le livre

    Ce texte est le voyage d'une mère, entre poèmes et proses, depuis l'inconcevable décès d'un enfant jusqu’à la résilience. Ou comment, entre l'abîme vertigineux du quotidien et la surface fragile de la page, l’écriture s'invite dans la lente alchimie du deuil. Avec élégance et sobriété, Entre les braises nous offre un recueil lumineux, un hymne à la vie.

     

     Extraits

    Envie de voir encore des sourires des projets le reste
    Envie de donner ma force
    Ne pas laisser rouler la vie dans le vide sans fond
    Rester en lien avec eux
     
     

    Déchirure insupportable

    qu’il me faut supporter

    Les larmes collées dans la gorge, je voudrais continuer à écrire, à donner ce qui m’habite, toute cette gravité aussi désormais. Je ne sais pas comment se fera l’alchimie, passer de la panique, du manque, du vide, de la conscience aussi de sa présence impalpable, à l’écriture. Je ne sais même pas si cette alchimie aura lieu.  
      Vie et mort
    à parts égales
    de chaque côté de la lumière

     

    Les papiers

    Le livre composé de 72 pages imprimées sur du papier Fedrignoni.

    La couverture sur Freelife Mérida teinte Ochre en 280 g.

    Le corps d’ouvrage sur Sirio Color teinte Vermiglione en 115 g.

    Le péritexte sur  Arcoprint Milk  en 120 g.

     

    Bulletin de souscription

    Télécharger « Bull_Souscript_Entre_les_braises.pdf »

     

    À noter que pour les adhérents à la Boucherie littéraire qui souhaiteraient s'offrir ce livre et celui de Jean-Pierre Gandebeuf, Le visage regardé sauve son âme, qui paraît à la même date, une réduction supplémentaire leur est offerte ramenant l'achat à 25 € au lieu de 35,5 €. Frais de port : 6,5 €.

     

    Les éditions remercient La Région Sud Provence-Alpes-Côtes-d'Azur pour le soutien financier apporté à la publication de ce titre.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :