• Lame de fond : un déferlement infiniment humain

     

    Tu me racontais la tempête qui envoyait valdinguer les rochers de la Pointe du Raz. Les cadavres échoués sur la baie des Trépassés. Et je m’en foutais de savoir si tout ça c’était vrai ou bien si t’inventais. Je t’écoutais. J’en voulais toujours plus de tes histoires de vieux loup de mer.

    C’était il y a combien de temps tout ça, dis-moi ? Quand les crabes ramenés du port cavalaient dans la petite cour bordélique. Que je nettoyais mes pieds pleins de sable sous le robinet. Quand je collectionnais les coquillages et que j’allais me gaver de crêpes chezAlberte. Elle est encore en vie, Alberte.

    Il paraît qu’elle n’y voit plus grand-chose. Son fils la promène le dimanche sur un fauteuil à roues. Il l’emmène écouter la mer.

    Il y a Maurice aussi. Ton ami de toujours. Je lui rendrai visite. Nous parlerons de toi. Il me demandera si je me rappelle de ceci, de cela. Oui, je me souviens. Et pourtant, tout me semble si irréel. Est-ce que c’était vraiment moi ? Est-ce que j’ai eu plusieurs vies à l’intérieur de ma vie ?

     

    Marée amarrée haute. Lame de fond : nn déferlement infiniment humain

     

     Jusqu'à demain soir, foi au cachet de la poste... Pour souscrire, nous soutenir dans notre démarche éditoriale & nous encourager à poursuivre. Merci.

     

    Télécharger la « Souscription_Lame_de_fond.pdf »

     

    Lame de fond de Marlène Tissot, collection Sur le billot, éditions la Boucherie littéraire,

    74 pages, 7 mars 2016, 12 euros. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :