• Patrice Maltaverne chronique "Maison. Poésies domestiques"

     

    Dans la malle des lectures de Patrice Maltaverne ce premier mois de l'année on peut y lire la notule rédigée suite à sa découverte de Maison. Poésies domestiques d'Emanuel Campo.

     

    Sous-titré "Poésies domestiques", "Maison" est le premier livre de poèmes publié par Emanuel Campo, aux Editions La Boucherie Littéraire.

    En lisant ce recueil, je me suis dit que décidément - et encore heureux ! - la poésie réaliste n'était pas si réaliste que cela.

    Avec trois fois rien échappé de la vie de tous les jours, Emanuel Campo parvient à nous faire décoller du sol, je veux dire, à nous faire rejoindre les nuages.

    Il y a aussi de la froideur dans ces textes, et pour moi, ce n'est nullement un défaut car, tout de même, la poésie ce n'est pas que de la rigolade.

    D'ailleurs, entre rêve, désincarnation et froideur, il peut y avoir certains points communs, non ?

    Dans "Maison", ma préférence va plutôt aux poèmes courts, qui échappent au piège de la chute et constituent à mes yeux de vraies énigmes.

    L'enfance de l'auteur, comme le premier âge des bébés autour de lui, sont aussi très présents, comme pour ne pas rompre avec cette part de rêve.

     

    Extraits de "Maison", et pour vous faire une idée de cette écriture originale d'un auteur pour qui cette édition me semble être un départ vers d'autres publications  :

     

    "Ado

    le miroir matinal de la salle de bain

    nous prédisait la réussite

    alors que dans celui du soir

    nous nous consolions de n'être

    que nous-mêmes."Patrice Maltaverne chronique "Maison. Poésies domestiques"

     
     

    "Ambition

     

    (Cris de bébés qui pleurent)

     

    On couvre ses arrières

    en jouant fort un bon vinyle.

     

    Les yeux s'évadent par la fenêtre".

     

     

    "Comme un autre de mes poèmes

    celui-ci commence par déboutonner

    le blanc de ton tricot"

     Patrice Maltaverne

     

    En suivant les liens, n'hésitez pas à découvrir les univers de Patrice Maltaverne qui est auteur, lecteur (Poésie chronique ta malle), éditeur : éditions du Citron gare et responsable de la revue Traction Brabant.

     

    Maison. Poésies domestiques d'Émanuel Campo, collection Sur le billot, éditions la Boucherie littéraire, 60 pages, décembre 2015, 12 €


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :