• Programme du 1er rendez-vous avec Poésie nomade en Provence

     
     

    Le premier rendez-vous de la saison 2018-2019 avec Poésie nomade en Provence, festival initié et organisé par l'association la Boucherie littéraire, aura lieu les vendredi 30 novembre à Cavaillon et le samedi 1er décembre à l'Espace Jardins de Madame à Oppède.

     

    Cette saison, nous devons faire face comme de nombreuses structures associatives aux baisses de subventions. Nous mesurons notre chance de ne pas les avoir vu disparaître et remercions particulièrement la région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur pour son soutien égalé et renouvelé depuis quelques années.

    De ces baisses de budget, le festival a été repensé, et a été décidé d'inviter moins de poètes tout en les recevant mieux et de multiplier les partenariats avec le tissu associatif des communes qui nous accuillent.

    Inviter moins de poètes permettra en premier lieu de nous immerger dans leur univers par des temps de lecture deux à trois fois plus longs que sur les précédentes éditions du festival. D'autre part, c'est offrir au public la possibilité de mieux cerner le travail des poètes, en proposant un entretien à l'issue des lectures. Enfin, ce dispositif devrait permettre de mieux rémunérer les auteurs.

     

     

    La soirée du vendredi 30 novembre à Cavaillon

     

    Lecture à 20h30 dans un lieu privé, réservation obligatoire au 0 777 229 342

     

    Ce vendredi 30 novembre paraissent en librairie les deux derniers titres des éditions la Boucherie littéraire. Cette soirée permettra la rencontre de chacun des deux auteurs.

     

    2019Roselyne Sibille est née en 1953 au cœur de la Provence où elle goûte et honore l’intensité du vivant.  Son écriture sensible offre la lumière, l’eau, les arbres et le désert, la terre, le feu, le ciel tout entier et Entre les braises, le froid de l’altitude qui accompagne l’absence. Géographe des territoires intérieurs. Dans cet espace où tout est relié, elle s’attache à ressentir sa vérité, et traverser les heures dans leurs infinies variations, funambule attentive de la vie.

    Son site ici.

     

    La rencontre suivant la lecture sera animée par la poète Hélène Dassavray.

    Hélène Dassavray nait au milieu du siècle dernier dans le plus petit département de France. Le bac en poche elle part dans le sud étudier la vie, le rock'n roll, et l'amour.

    Son site ici.

     

    2019

    Jean-Pierre Gandebeuf né le 10 Août 1937 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), vit à Seynod (Haute-Savoie).

    Ancien reporter de presse écrite en région Rhône-Alpes‌.

    Une vingtaine d'ouvrages de poésie et de prose, nombreuses publications en revues.

    Son site ici.

     

     

    Giacomina Dussol animera la rencontre qui suivra la lecture.

     

     

     

     

    La journée du samedi 1er décembre à Oppède

     

    Espace Jardins de Madame – rue des Poulivets – 84580 Oppède

     

     

    10 h Accueil du public

     

     

    10h15 Lecture - rencontre avec Albertine Benedetto

     

    2019 

     

    Albertine Benedetto vit et travaille à Hyères (Var). Elle explore volontiers le domaine de la scène poétique et cherche toutes les occasions d’apprivoiser la langue, au croisement des disciplines. Elle aime  collaborer avec les poètes traductrices de ses textes (Eva-Maria Berg, Ada Mondès) et avec des peintres (Henri Baviéra, Chantal Giraud, Hélène Baumel).

    Elle vient de recevoir le prix Jean Follain de la Ville de St Lô  pour son recueil Le Présent des bêtes, illustré par Henri Baviéra, publié aux éditions Al Manar (2016).

     

    La rencontre sera animée par Ada Mondès poète bilingue, traductrice nomade.

     

     

    11h  Lecture - rencontre Estelle Fenzy

     

    2019Estelle Fenzy est née en janvier 1969. Après avoir vécu près de Lille puis à Brest, elle habite Arles où elle enseigne.


    Elle écrit depuis 2013, des poèmes et des textes courts. Au rythme de la vie, dans la vie. Le plus souvent autour d’un thème qui touche ses émotions, ses sens, sa propre existence et son cheminement. Mais quels que soient la forme et le thème, elle travaille au dépouillement, fuit le mot de trop, le superflu, l’effet joli qui éloigne de l’essentiel.

    Elle est la lauréate du Prix René Leynaud 2018.

     

    C'est la poète Roselyne Sibille qui animera la rencontre.

     

     

    12h Repas avec les poètes

    Repas partagé de mets salés et sucrés préparés par vos soins.

    Une buvette proposera choix de vins et jus de fruit.

     

     

    13h30 Rencontre avec Youl Criner

    Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017Durant le temps de cette journée une exposition sélective de livres d'artistes réalisés par le plasticien Youl Criner.

    Youl Criner présentera son dernier livre d'artiste accompagné d'un texte inédit de Jean Giono qu'il nous lira. Il a par ailleurs réalisé quelques milliers de livres d'artistes dont certains avec Roselyne Sibille.

    Giacomina Dussol nous présentera son travail.

     

    14h Scène ouverte

    À tous les poètes qui veulent murmurer, déclamer, lire, crier leurs mots  disposeront de 3 minutes maximum.

     

     

    14h30 Peinture & poésie

    Le hall de l'Espace Jardins de Madame accueillera une exposition des œuvres des peintres : Laurent-Xavier Cabrol et Pierre Giroux sur lesquelles Ada Mondès, Olivier Bastide, Anne Rapp-Lutzernoff et Dominique Sampiero ont spécialement composé des poèmes en écho à leurs tableaux.

     

    2019Laurent-Xavier Cabrol est né le 10 Août 1955. Après les jeunes années auprès du sculpteur Ferdinand Marlhens à Oppède-Le-Vieuxx, les Beaux Arts d’Avignon, sa formation complémentaire au muséum d’histoire naturelle et aux Beaux Arts de Paris, il publie bon nombre de ses dessins dans la presse nationale et restera par la suite constamment en écho aux écrits de ses amis poètes. Il vit et travaille aujourd'hui à Oppède-le-Vieux dans le Luberon ainsi qu'au parc du Mugel  à La Ciotat. (biographie étendue ici)

    Ont écrit sur ses œuvres Olivier Bastide & Dominique Sampiero.

     

    Olivier Bastide : "Je lis des poèmes, silencieusement ou dans ma chambre d’abord, à pleine voix et en public ensuite,  depuis ma rencontre avec les Solicendristes après l’an 2000 (Cf. Henri Tramoy) ; j’en écris, simples éructations les premières années, puis avec plus de sérieux, selon le même tempo. C’est dire l’importance de la revue Soleils et cendre qui, en accueillant mes premiers poèmes dans une publication, m’a rendu poète quand je n’étais jusque-là, plus ou moins, qu’un loustic-poète fort discret, timide, secret, reclus dans mon for intérieur.

    Avant tout, pour moi, la poésie est une parole ; elle est mon chant intime entre crudité du propos, dévoilement, exhibition, et passage par l’à-côté."

     

     

    Dominique Sampiero est né le 15 novembre 1954 dans l’Avesnois (Nord). Après avoir été instituteur et directeur d’école maternelle, il quitte l'Éducation nationale en septembre 1999 pour se consacrer entièrement à l'écriture.
    Poète, romancier, scénariste, auteur de textes pour la jeunesse et pour le théâtre, il a exploré différentes formes d’écriture en restant fidèle aux personnages et aux thèmes de son univers poétique.
    En 2014, il reçoit le Grand prix de poésie Robert Ganzo.

    Dominique Sampiero ne sera pas présent. Ses textes seront lus par Antoine Gallardo.

     

    2019Ancien élève de l’école des Beaux-Arts de Dijon & Paris, Pierre Giroux  a travaillé comme graphiste, puis antiquaire décorateur d’intérieur  jusqu’à son installation dans le Luberon en 1981.

    Son travail est pour lui un moyen de chercher et d’exprimer ce qui dépasse l’apparence trompeuse de la réalité, tant pour ses grands nus du début, que pour ses paysages abstraits baignés par la lumière du Luberon. (biographie étendue ici)

    Les poètes Ada Mondès et Anne Rapp-Lutzernoff ont écrit sur ses peintures.

     

    Ada Mondès est poète bilingue, traductrice nomade. Depuis la publication de son recueil Les Témoins - Los Testigos (Ed.Villa-Cisneros 2017), elle a été l'invitée de nombreux festivals de poésie internationaux. Traductrice d'écrivains d'Amérique Latine pour Encres Vives. Publiée dans diverses revues et anthologies tant en espagnol qu'en français, elle anime également des ateliers. Après la traduction en espagnol de Gérardmer, poème à trois voix, (français-allemand-espagnol), elle renouvelle l'expérience avec la réédition en bilingue d'Alma Mater, par la même auteure (Albertine Benedetto) et chez le même éditeur (PVST).

     

    Anne Rapp-Lutzernoff écrit depuis l'âge de 5 ans. Après une formation en ingénierie culturelle, elle a travaillé dans les milieux artistiques, plus particulièrement en accompagnant des acteurs du spectacle vivant dans la mise en scène et l'interprétation.

    En 2006 elle crée sa propre Compagnie, L'Appel d'Art, afin de proposer des chemins d'écritures et de créativité accessibles à tous. Elle propose des ateliers de pratique artistique autour de l'écriture, de l'oralité et des arts plastiques.

    Elle partage ses textes via des publications et des lectures, souvent à plusieurs voix, humaines ou instrumentales.

     

     

    15h Lecture - rencontre avec Marlène Tissot

     

    2019 

     Marlène Tissot est née en 71 du côté de Reims, vit aujourd'hui à Valence, écoute beaucoup de musique, dort très mal, écrit souvent la nuit, de préférence au stylo bille. Pose des histoires et de la poésie dans des cahiers depuis qu'elle a dix-ans-et-demi (précisément).

    Son site ici.

     

    La rencontre sera animée par la poète Isabelle Alentour. Née en 1962 à Marseille où elle vit et travaille. "... j’écris comme j’écoute, en permanence, dans une attention flottante au monde et à mes semblables qui l’habitent et y parlent, à partir de toute situation vécue qui me touche, me heurte, m’enchante."

     

     

     

     

    15h45 Lecture performance - rencontre avec Jean-Baptiste Cabaud

     

    2019Jean-Baptiste Cabaud se consacre entièrement à la poésie, écrite, parlée, dessinée. Son travail artistique, seul ou en collaboration (peinture, photo, cinéma), s’articule majoritairement autour des territoires et espaces isolés (zones Arctiques, steppes, paysages de montagne, vide stellaire…), s’intéresse aux sciences et techniques comme lieu de poésie et questionne le rapport de l’Homme à la solitude, au réel et à sa propre humanité.

     

    Il donne lectures et performances scéniques régulières en France et à l’étranger (Berlin, Lituanie, Slovénie, Roumanie, Rép. Tchèque…) en voix seule ou au sein de sa formation de poésie-électro Saint Octobre. Ses dessins ont été donnés à voir lors d’expositions en Lituanie et en France. Jean-Baptiste a traduit à quatre mains de la poésie tchèque, lituanienne et anglaise.

     

     

    La rencontre sera animée par Samuel Autexier, libraire à la librairie Regain (Reillanne - 04) partenaire du festival. Plusieurs tables de poésie à lire, à découvrir, à dévorer seront à disposition de tous les lecteurs gourmands.

     

     

    Ce premier rendez-vous de Poésie nomade en Provence n'aurait pu exister sans le concours précieux des associaitions l'Œil qui écoute et Jardins rêvés et l'aide précieuse de Giacomina Dussol à qui j'adresse mes plus grands mercis !

     

     

     

    2019

     

     

     

    Un autre grand merci à Romain Dol fondateur du domaine Le Novi, à la Tour-d’Aigues, pour son mécénat renouvelé pour cette nouvelle saison du festival Poésie nomade en Provence.

     

     

     

     

    Que soient également remerciés la Région Sud Provence-Alpes-Côtes-d'Azur et le département du Vaucluse pour le soutien financier apporté à ce festival.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :