• Rencontre jeunesse avec Claire Rengade

    claire-rengadeAprès avoir reçu Tarek Essaker, la bilbiothèque municipale de Cadenet propose, dans  le cadre du salon du livre Les Beaux jours de la petite édition, un deuxième rendez-vous avec une auteure publiée aux éditions Espace 34, une des deux maison d'édition à l'honneur cette année.

    Ainsi, le 4 avril à 17 h, la bibliothèque René Char vous convie à une rencontre avec Claire Rengade, auteure de texte de théâtre pour adultes et enfants. La renconte du 4 avril se focalisera sur ses écrits pour la jeunesse. Ainsi elle lira un extrait de la pièce À chaque étage on voit la mer. Ce deuxième rendez-vous se fera également en présence de Sabine Chevallier la directrice éditoriale d'Espace 34. Entrée libre

    Avec des enfants j’apprends tout. Je recommence. C’est un atelier du commencement. Les enfants savent la valeur des mots, ils touchent les mots qu’ils prononcent, ils parlent droit, tout est oral, tout est théâtre, le corps est entier dedans.

    Claire Rengade

    À chaque étage on voit la mer, petite mythologie à dire tout fort pour comédiens et marionnettes

    Le périple de Pitch et Tiote, parsemé de rencontres (avec le loup, la fée, ou encore « plein d’enfants ») les mènent à la recherche de leur mère. L’originalité des dialogues doit beaucoup à la façon dont le langage enfantin subvertit sans relâche la syntaxe et le lexique et à la manière dont les deux enfants s’approprient et commentent le réel par le biais de leur débordante imagination. Les niveaux de lecture satisfont autant le lecteur adulte que les plus jeunes et cette aventure ludique, spontanément poétique, est une réussite.

    Dans une géographie à l’échelle enfantine (où tout est important-grand comme ça), À chaque étage on voit la mer est un voyage-bestiaire du point de vue de l’enfant, qui se frotte naturellement à l’absurde et à la poésie avec grâce. Il s’agit de répondre sans détour à ce qui lui échappe.
    Tiote et Pitch s’inventent à mesure les décors de leur quête, qui mine de rien les mènent à plus devenir plus grands.
    C’est bruyant comme un rêve et intrépide comme un coeur gros.
    Quand ils retrouvent maman, ce n’est déjà plus elle qu’ils cherchent.


    Je cherche dans l’oralité, la parole à vif, la force représentative des mots qu’on invente en jouant. Des mots déjà incarnés.
    J’ai écrit ce texte du point de vue des enfants, en essayant de me rappeler que, comme n’importe quel adulte, je suis un enfant déguisé.
    Mes textes ne sont pas dans l’ordre, la vie non plus.
    J’écris en rond, on entre dans mes textes comme on plonge dans un bain, en se laissant porter par la voix. Ce n’est pas construit à la ligne, mais à l’image.
    Je n’écris pas la ponctuation, parce que l’oral se ponctue ailleurs. Ce n’est pas une coquetterie.
    C’est un texte à dire à plusieurs corps dans un réel sans réalisme.
    Ici, quand on dit, on est. 

    Claire Rengade

    Auteur, metteur en scène-Rengade jeunesse et comédienne, Claire Rengade vit et écrit depuis 2001 entre Lyon et les Cévennes méridionales.
    Elle dirige la compagnie lyonnaise Théâtre Craie depuis 1996 avec laquelle elle a d’abord mise en scène des textes de Philippe Minyana (Chambres), Annie Zadek, (le cuisinier de warburton), William Pellier La Vie de marchandise, Nicolas Bouvier (Poisson- scorpion) et Patrick Kerman (The great disaster). Elle co-traduit et monte trois spectacles à partir de textes alors inédits de Rodrigo Garcia (Notes de cuisines actes 1, 2 et 3).

    Depuis 2001 elle met en scène les textes qu’elle écrit.

    Brassant des thèmes aussi divers que les inondations, les mines de fer, les super-héros, la pisciculture, la culture caprine, la guerre de 1870 ou les industries textiles, Claire Rengade s’attache à un théâtre réel sans réalisme obnubilé par la parole.

    Comme auteur, Claire Rengade est invitée en résidence à La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon en 2004 et 2006, année où elle écrit Ma plus grande pièce c’est dehors. Elle reçoit plusieurs aides du Ministère de la Culture (2003, 2004, 2005, 2006) et du Centre National du Livre (2004). Ses textes sont inscrits au Répertoire des Nouvelles Ecritures Théâtrales (ANETH) à Paris en 2003 et 2007.

    Claire Rengade est lauréate des journées d’auteurs de théâtre de Lyon en 2003, programmée au festival Première Lignes de la DMDTS à la Comédie Française et aux Rencontres d’été de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon en 2004. Elle est sélectionnée au deuxième tour du Grand prix du théâtre en 2005 et invitée aux rencontres internationales (Obrador) de la Sala Beckett à Barcelone en 2007.

    Elle dirige en 2008 la classe d’écriture dans le cadre de la Semaine Française du Thalia Theater de Halle Allemagne) et intervient en 2009 au colloque de « Text’avril » au Théâtre de la Tête Noire à Saran.
    Elle est invitée dès 2010 à une collaboration d’écriture franco-allemande entre ces deux théâtres en compagnie de l’auteur Claudius Lünstedt (Grenzgänge(r)/Outrepasseurs).

    Elle créé avec le Théâtre Craie Les terriens, assurez-vous que vous faites totalement autre chose à Château rouge, à Annemasse, en novembre 2011 après une résidence au Cern et un travail de deux années. La pièce tourne à Lyon (NTH8), Vienne, Genève (Théâtre Poche), Lausanne en 2012.

    Crédit photo : Didier Leclerc


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :