• Tout soutien est précieux

     

     

    La Boucherie littéraire n'échappe pas aux réalités économiques et à la part belle faite à la désertion culturelle/littéraire de nos institutions.

    En 2016, en ce qui concerne le salon du livre de Cadenet au titre du partenariat qui nous liait à la commune, l'association a financé presque 29% du coût total des "Beaux jours de la petite édition" en puisant dans ses fonds propres et sans en retirer le moindre bénéfice qui lui aurait permis d'assurer son fonctionnement annuel minimum.

    En ce qui concerne le parcours poétique "Poésie nomade en Luberon", l'association s'est retrouvée déficitaire de quelques centaines d'euros, limitant la casse avec des pirouettes impossibles.

    Pour la branche édition ni la Drac Paca, ni la région Paca et ni le département du Vaucluse ne nous ont accordé d'aide à l'édition ni à la mobilité (participation aux frais de déplacement et/ou achat de stand sur des marchés/salon de poésie).
    L'ensemble des soirées poésie proposées dans l'année n'ont pas couvert les frais engagés pour la réalisation de ces dernières.
    Aussi, les recettes ne couvrent que 65 % des dépenses.
    Nous sommes donc allègrement déficitaire.

    Je n'ai pas pour l'instant le désir de me lancer dans une compagne chronophage de financement participatif. En revanche, je tente de rationaliser les implications dans la vie culturelle et littéraire dans notre région d'une part et d'autre part de limiter les dépenses structurelles mais aussi éditoriale.

    Ainsi, j'ai été dans l'obligation de sacrifier la parution d'un titre (les "Tercets du dimanche" de Thierry Radière) et le lancement d'une nouvelle collection qui étaient prévus le mois prochain. Dans le contexte économique actuel de l'association il est important d'essayer de préserver la maison telle qu'elle est aujourd'hui et de développer la diffusion auprès des librairies.

    Aussi, pour soutenir les actions, que je persiste vouloir mener à bien, je préfère demander à ceux qui le peuvent, une adhésion à la Boucherie littéraire qui offre par ailleurs un tarif avantageux lors des souscriptions aux prochains livres à paraître.

    Si vous avez lu ce texte jusqu'ici. Je vous en remercie.

     

    Antoine Gallardo

    Adhérer à la Boucherie littéraire 

    Pour rendre nos projets vivants,

    nous avons besoin de votre soutien.

     

    En effet, pour pouvoir donner vie à nos projets à venir et aux manifestations existantes, nous avons besoins du soutien de tous ceux qui souhaitent nous voir continuer à œuvrer pour une bibliodiversité exigeante.

    Nous croyons à l'idée de groupe, de rassemblement, puisque être adhérent d'une association c'est avant tout être associé à celle-ci. C'est y prendre part et participer chacun à sa manière à sa pérennité.

    Par ailleurs, au-delà d’un soutien financier qui, s'il est nécessaire, il n'est pas non plus la seule forme de soutien dont nous avons besoin. En effet, pour ceux qui n'ont pas les moyens d'une adhésion en numéraire, nous restons demandeur de membres désirant investir du temps ponctuellement ou à l’année au sein de la Boucherie littéraire.

    En adhérant à la Boucherie littéraire, vous soutenez nos actions littéraires, nos manifestations autour du Livre et de la lecture et notre activité éditoriale.

    Adhérer vous donne droit lors des souscriptions à une réduction minimum de 25 % du prix de vente public. Si l'économie de l'association le permet, elle offrira également à ses adhérents des objets littéraires, des rencontres avec des auteurs lors de soirées privées...

     

    Télécharger « Adhésion Boucherie littéraire.pdf »

    Merci pour votre soutien.

     

     

    Adhérer à la Boucherie littéraire

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :