• Adresser un tapuscrit à la Boucherie littéraire

     

     

    La lecture de tapuscrit dans la masse du travail à mener à bien dans une maison d'édition occupe 1 à 2 % de mon temps. Je publie peu et pourtant 10 titres par an représentent un travail monumental quand on est quasiment seul à tout gérer. Et ceci est à prendre en considération quand on fait le choix d'envoyer un tapuscrit.

    Je me pose souvent la question du respect que l'on accorde à l'autre. J'avais donné la date limite de janvier 2022 pour recevoir de nouveaux tapuscrits. Malgré ça je n'ai cessé d'en recevoir... ils ont rejoint mes cabas pour les courses qui débordent.

    Décembre 2021, j'ai environ une soixantaine de tapuscrits en cours de lecture ou en passe de l'être bientôt. Mes lectures sont lentes, je reviens plusieurs fois sur les textes avant de me décider. J'ai besoin de l'éprouver selon mes humeurs.

    Je n'ai le souhait de décourager personne dans ses élans d'écriture, mais il a bien des réalités à prendre en compte comme de savoir que le programme des publications 2022 est bouclé depuis longtemps et 2023 le sera bientôt.

     

    Aussi ce qui suit doit tenir compte de ce qui précède.

     

    Comptez environ deux ans entre la réception et la potentielle publication. 

     

    Adresser un tapuscrit à la Boucherie littérairePour vous donner une petite idée de ce que représentent ces enveloppes contenant des tapuscrits que j'ai pris en photo en mars 2020 : si je publiais chacun de ces textes, au prorata de ce que j'ai publié ces 5 dernières années, cela représenterait 22,5 ans de publications !
    Naturellement, je ne suis pas prêt pour ça.

    Ce tas compte des manuscrits reçus entre 2016 et 2020.

    Si je reçois un tapuscrit le 1er mars 2019 il ne faut pas vous attendre à une réponse de ma part avant le 1er mars 2020 (au mieux). Si par un heureux concours de circonstance je vous publierais, alors sachez que cela ne serait qu'en 2022 ou 2023.

     

     

    Avant d'envisager un simple envoi

    deux questions auxquelles je souhaite réponse :

    Par courriel via ce lien.

    Pourquoi voulez vous publier ?

    &

    Pourquoi voulez vous publier à la Boucherie littéraire ?

     

    J'ai par ailleurs besoin de savoir que les auteurs de poésie sont également lecteurs de poésie. Aussi, je demande à ce que vous ayez lu plusieurs de nos recueils. Pourquoi voudriez-vous que d'autres achètent vos recueils si vous ne le faites pas vous même ? D'autant plus que les publications de la Boucherie ne sont pas celle d'une seule "chapelle". Il est impossible de parler d'un seul auteur et de son style pour en faire une généralité de publication de nos éditions.

    Une fois vos lectures faites de nos recueils vous pourrez savoir ou imaginer si ce que vous écrivez "cadre" avec nos publications. Ainsi vous serez mieux à même de nous en parler et de nous dire ensuite dans quelle collection vous verriez votre livre et pourquoi. En sachant que seule la maison d'édition tranche sur ce point.

    Il est expréssement demandé à ce que vous adressiez un tapuscrit qui se "tienne" c'est-à-dire cohérent. Tout ensemble ou florilège de textes ne seront pas lu. Tout comme adresser un tapuscrit n'est pas aller à la pêche, vous ne venez pas avec plusieurs appâts. Merci de ne présenter qu'un seul recueil à la fois.

    Sachez enfin que la plupart des textes retenus, ne sont pas publiés dans l'état. Je pense qu'un texte n'a pas la même couleur s'il est publié chez tel ou tel éditeur. Aussi préparez-vous à ce que je vous demande de le retravailler, si besoin de supprimer des textes, choses que nous verrons ensembles. Il vous sera demandé également d'autres travaux d'écriture participant à la promotion de votre livre en cas de publication.

    Il ne m'est pas envisageable de publier un auteur si ce dernier refuse de participer à des lectures publiques, des rencontres...

    Dans un soucis écologique je n'accepte que les textes sous formes de tapuscrits. Tout texte numérique envoyé par mail sera systématiquement détruit sans être lu. De même inutile de joindre à votre envoi une enveloppe timbrée à votre adresse que ce soit pour la réponse ou pour le renvoi du tapuscrit en cas de refus. Tout tapuscrit envoyé n'est pas retourné. Il faut se débarrasser de l'idée que le numérique est écologique. Je vous invite à lire ceci pour illustrer mon propos.

    Par ailleurs, le courrier d'accompagnement est naturellement bienvenu, mais merci d'éviter les notes d'intentions évoquant le propos du tapuscrit, j'aime me plonger dans un texte sans en connaître la teneur. Oubliez également votre C.V. des publications. N'oubliez jamais que je publie avant tout des textes et non des poètes.

    Le format des tapuscrits : A4, police à empattement telle le Times new roman, encore noire, recto verso ou non, pages numérotées si le tapuscrit n'est pas relié. Autant que possible éviter l'utilisation de boudins et reliures en plastique, parfois des agrafes en haut dans l'angle gauche font parfaitement l'affaire en fonction de l'épaisseur, oubliez les pages de garde et les plastiques transparents. Inutile de réaliser une mise en page simulant celle d'un livre. Restez simple avec votre texte. Si tous vos vers commencent par une majuscule, merci des les passer en minuscule. Vous remarquerez dans les recueils que nous publions que les majuscules nous importent, mais qu'elles ne sont pas pour autant systématiques au début de chaque vers. Je rajouterai que la maison d'éditions est particulièrement attachée au retour à la ligne et que la prose poétique est chez nous anecdotique. Quand aux autres genres, ils sont simplement bannis.

    Seulement à la fin du tapuscrit après le dernier texte, merci de renseigner à minima votre nom et numéro de téléphone. Le mail et l'adresse postale sont secondaires. Les réponses positives ou non sont faites par téléphone.

    Les tapuscrits devront être envoyés à cette adresse : 16 impasse du portail neuf — 84820 Visan.

    Ne pas faire d'envoi demandant un accusé de réception.

    Enfin, si vous vous impatientez d'une non réponse de ma part et que vous adressez votre tapuscrit chez une consœur ou un confrère qui le publierait merci de m'en informer afin que du rare temps disponible pour lire je le consacre à la lecture d'un autre tapuscrit.

    Qu'est-ce quelques années pour publier ? Ici nous œuvrons pour l'éternité.

     

    Antoine Gallardo