•  Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017
     

     

    Le premier rendez-vous de la saison 2017-2018 de Poésie nomade en Provence, organisé par l'association la Boucherie littéraire, aura lieu le samedi 2 décembre dans l'ancien couvent du Tourel à la Tour-d'Aigues (84).

     

    Cette saison, en dehors des rendez-vous ponctuels annuels, le choix de la programmation s'est porté sur des rendez-vous faisant le lien entre la poésie écrite et les autres formes poétiques...

     

    Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017 

    Pour ce premier opus

    La peinture en écho à la poésie

     

     

    Katrin Aicha Gerber et Susi Gerber ouvriront les portes de leur maison pour nous permettre de découvrir les œuvres de Théo Gerber, père de Katrin Aicha, peintre surréaliste et poète (1928-1997).

     

    Renseignements et biographie des intervenants en fin d'article

     

    À partir de 15h30

    Nous vous accueillons à l'ancien couvent du Tourel où la Boucherie littéraire vous offrira une boisson chaude de Noël en guise de bienvenue.

     

    16h puis 17h

    Les portes de la maison s'ouvriront pour un parcours surréaliste animé par la comédienne Bulune qui vous emmènera de l'ancien réfectoire des moines jusqu'à l'atelier d'artiste de Katrin Aïcha Gerber.

     

     

    Ces deux visites, identiques l'une à l'autre, seront ponctuées de lectures des poètes Isabelle Alentour (de son recueil Je t'écris fenêtre ouvertes) et Jean Azarel (de son recueil Le ciel du dessous). Mais également de Bulune et Katrin Aicha Gerber qui liront des textes de Mireille Disdero, Emanuel Campo et Marlene Tissot. Antoine Gallardo lira un texte de la poète Maxime Hortense Pascal à propos du travail de Katrin Aïcha Gerber.

     

     Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017

    Dans la maison, guidée par Alice, la poète Catherine Serre offrira individuellement une séance de poésiemancie. Soit des lectures intimes de milliers de poèmes combinatoires instantanés intitulées 11 x 11 Poésimancie. Ce dispositif a été imaginé et créé par Catherine Serre.

     

     Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017

    Pendant ce temps... dans la pièce principale du Tourel (l'ancien réfectoire des moines) où nous vous accueillerons, Youl Criner, artiste plasticien, offrira une exposition sélective de livres d'artistes qu'il réalise avec de nombreux poètes. Il sera accompagné de la poète Sadou Chapka.

     

    Pendant ce même temps... dans ce même lieu, en plus de profiter de l'exposition, d'une table de librairie et d'un espace café, nous vous invitons à vous laisser surprendre par des petites formes qui feront pchitt... ou pas... dans la bouche du conteur Carlo de Boisset.

     

    Après ces deux visites

     

    18h

    Katrin Aïcha Gerber animera une courte rencontre avec Antoine Gallardo pour présenter les éditions la Boucherie littéraire.

     

    18h30

    Le propos sera laissé aux poèmes dits par Isabelle Alentour et Jean Azarel, ainsi qu'Antoine Gallardo qui lira des extraits de EMOVERE de Nicolas Vargas (Prix de la Société des Gens de Lettre Révélation de Poésie 2017).

     

    Cette rencontre sera suivit d'un temps convivial avec les auteurs et une signature de ces derniers de leur livre.

     

    19h

    Katrin Aïcha Gerber poursuivra avec un entretien pour découvrir le travail de l'artiste plasticien Youl Criner.

     

    19h30

    Vous pourrez rencontrer Youl Criner et lui poser des questions autour d'un verre à l'apéritif.

     

    20h

    Repas partagé de mets salés et sucrés préparés par vos soins.

     

    21h

    Catherine Serre autour de sa création 11 x 11 Poésiemancie, lecture performance sonore sur le modèle des Écrits/Studio.

     

    21h15

    Scène Libre

    Après inscription, chaque personne désirant participer à la scène libre disposera de 3 minutes au maximum pour dire, lire ou chanter de la poésie.

     

    Nous vous attendons nombreux.

     

    Couvent du Tourel

    2103 chemin de Verdache — 84240 la Tour-d'Aigues

    Renseignement : 0 781 197 697

    Entrée libre

    Adhésion ponctuelle d'1 euro pour la buvette.

     

    Les heures données le sont à titre indicatif. Le programme peut-être amené à bouger en fonction du déroulé de l'évènement.

     

    Personne à mobilité réduite, contactez nous.

     

    Covoiturage vivement recommandé — Prévoir une lampe de poche — Plan fourni sur demande (via espace contact blog Boucherie littéraire).

     

     

    Biographies

     

    Poètes

    Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017« Isabelle Alentour est née en 1962, près des Calanques, à Marseille où elle vit et travaille.

    Enfant, elle voulait devenir « savant ».

    À trente ans, rêve accompliI : chercheuse au C.N.R.S. en biologie, puis en psychologie.

    Entre temps : rencontre avec la psychanalyse et une longue fréquentation, côté divan puis côté fauteuil. Elle exerce désormais en tant que psychologue clinicienne à l’hôpital public.

    C’est depuis 2011, que sa plume la conduit en terre poétique, loin des savoirs institués.

    Elle rejoint Erri de Luca disant : « : Pour moi écrire n'est pas un travail, c'est une façon d'être en compagnie et de rassembler des absents. »

    Les absents physiquement bien sûr, disparus ou invisibles, mais aussi les absents de la parole. De cette parole intérieure qui souvent ne sait pas se dire, ne se dit pas, qu’on évite ou ne soupçonne même pas, parfois.

    Isabelle Alentour écrit comme elle écoute, en permanence, dans une attention flottante au monde et à ses semblables qui l’habitent, à partir de toute situation vécue qui la touche, la heurte, l’enchante. À partir de ce qu’il y a de plus singulier en elle, mais comme une invitation pour chacun à se dévoiler, se révéler ou à reconnaître en lui qui il est. *»

     

    En juin 2017 paraissait à la Boucherie littéraire son premier livre Je t'écris fenêtres ouvertes paru dans la collection « La feuille et le fusil ».

    * Biographie extraite de Je t'écris fenêtres ouvertes, page64.

     

    Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017Jean Azarel est né en 1954 « dans l’octobre blond du Saint Laurent » (Montréal / Canada). Réside près d’Uzès (Gard). 2 enfants, compagne peintre et céramiste.

    Dans la filiation d’un père journaliste, poète et écrivain, gribouille des petits romans policiers et des histoires de cowboys et indiens des l’âge de 8 ans.
    Après un long silence, retour à l’écriture en 1997 dans une veine poétique. Puise son inspiration dans la comédie spectacle du quotidien, la musique pop-rock et le cinéma d’auteur, la baie d’Audierne, les pentes granitiques du Mont Lozère pour fabriquer des œuvres initiatiques et éclectiques (poésie, récit, nouvelles, biographie) où se côtoient humour acide, témoignages de vie, et romantisme quasi mystique. L’écriture est pour lui un mode de survie où comme dans le patinage artistique les figures imposées alternent avec les figures libres.

    En octobre 2016 son recueil Le ciel du dessous était publié au bon soin de la Boucherie littéraire dans la collection « Sur le billot ».

     

    Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017Catherine Serre née à Lyon vit à Villefranche-sur-Saône, écrit depuis longtemps/toujours, ne le fait savoir que depuis 2012, elle cherche une langue rythmée et imprégnée des forces du sonore, elle se demande comment revisiter le temps dans ce monde déarticulé, lit, rencontre les poètes d'aujourd'hui, participe régulièrement à des revues et provoque des lectures (Cabaret poétique Lyon, Caveau des lettres Chaponost, Giboulées Lyon). Depuis octobre 2016 elle participe activement à Écrits Studio (poètes en recherche sur l'écrit et le sonore) et performe ses créations (Lyon, Sète, Saint-Étienne).

    Elle a participé en 2017 à Bruxelles au Festival Maelström #11.

     Depuis 2013 elle publie dans de nombreuses revues.

     

    Elle a traduit en collaboration avec Tarek Kahlifa Je marcherai derrière le miroir de Gihan Omar (Égypte) (inédit) dont deux poèmes sont parus dans les Anthologies du Printemps des Poètes 2015 et 2017 Bruno Doucey éditions



    Peintres

     Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017Katrin Aïcha Gerber née en Suisse. Elle est la fille du peintre surréaliste Théo Gerber (1928-1997) et de son épouse Suzanne Gerber .

    Après avoir bourlingué, elle fréquente les Beaux-Arts de Paris pendant quelques année. Au milieu des années 90, elle s'installe dans le sud de la France. D'abord à Marseille où elle se lie d'amitié à la comédienne Bulune, puis 20 ans plus tard, à la Tour-d'Aigues où elle s'est aménagée un coin dans une aile de l'ancien couvent du Tourel.

    Depuis, elle cultive son jardin tout en continuant de manier ses pinceaux et ses couleurs. 

     

    Youl Criner, architecte, peintre et depuis 30 ans dans les livres d'artiste : quelques milliers de livres avec plus d'une centaine de poètes français et étrangers. Il se voit comme metteur en scène de mots et passeur de poésie...

     

     

     

    Comédienne

     

    La visite sera conduite par Bulune qui vient du théâtre de rue.

    Elle intervient dans des lieux qu'elle affectionne, tel l'ancien couvent du Tourel, pour autant qu'on lui laisse en user à sa guise...

    Bulune propose une visite guidée insolite et hautement poétique du Couvent.
     
    Elle est à la recherche d'espaces intimes et quotidiens, d'aires de jeux pour expérimenter l'écriture et la pratique théâtrale.

    L'ancien couvent du Tourel est un prétexte à la déambulation poétique et surréaliste pour détourner du convenu, bousculer le quotidien, soutirer à l'espace habituel, l' inattendu et l'invisible. De son plumeau, elle agite les vielles pierres, elle anime les recoins oubliés, elle réveille les soupentes poussiéreuses, elle surprend les dormeurs, elle engendre l'imprévisible. 



    Conteur

     Poésie nomade en Provence  —  Programme du 2 décembre 2017

    Conteur depuis un temps certain. Une visite de contes européens. Carlo de Boisset puise dans les contes, à destination des enfants, peut être. Les adultes parfois. Les adultes + les enfants aussi. Contes à sourire, à soupirer. Ou pas.

     

    Il a conté dans divers lieux, écoles, bars, soirées associatives, festival, entre proches, entre lointains. Avec la compagnie Tout à Trac, sans.

     

    Carlo de Boisset propose aujourd'hui des petites formes. Qui font pchitt... ou pas.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Premier rendez-vous de "Poésie nomade en Provence" 2017-2018

     

    Programme détaillé prochainement

     


    votre commentaire
  •  

    Les éditions la Boucherie littéraire ont l'immense plaisir de vous annoncer que le 9 novembre dernier  le Jury de la Société des Gens De Lettres a rendu public son palmarès des Prix SGDL Révélation 2017.

    On y découvre que le livre de Nicolas Vargas EMOVERE, paru en septembre dernier, vient de se voir attribuer le Prix SGDL Révelation de Poésie.

    Une pensée pour Sabaline Fournier, la chorégraphe, qui est à l'origine de la création de ce poème.

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir

    Prix SGDL Révélation de poésie 2017

     

    On parle de EMOVERE dans Libération : le 2 novembre dernier un article évoquant le livre et les éditions la Boucherie littéraire. À lire ici.

     

    Les éditions la Boucherie littéraire ne font pas de vente en direct*

     

    Elles soutiennent les librairies indépendantes qui conçoivent la vente de livres comme une contribution à la diffusion des idées, à l’émancipation sociale et individuelle, à l’éducation populaire et à la démocratie.

    La Boucherie littéraire érige et soutien toutes actions permettant de lutter contre les tentatives d’hyper concentration de la production éditoriale et d’uniformisation de la diffusion du livre conçue comme une distribution la plus rentable et rationnelle possible.

    Ainsi vous pouvez commander nos livres dans toutes les librairies de France, Belgique et  Suisse.

     

    Les éditions la Boucherie littéraire sont distribuées par Serendip Livres.

     

    * excepté sur les salons du livre & festivals où la Boucherie littéraire est invitée.

     


    2 commentaires
  •  

    Bien commencer l'automne...

    ... En découvrant que EMOVERE de Nicolas Vargas, paru le 5 septembre dernier dans la collection Sur le billot aux éditions la Boucherie littéraire en septembre, fait parti des 7 titres en lice pour le Prix SGDL Révélation de Poésie 2017.

     

     

    La rentrée poétique de la Boucherie littéraireLa rentrée poétique de la Boucherie littéraire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     À découvrir dans le réseau des librairies de la Boucherie littéraire, et en commande dans toutes les autres.

    Photo de Juliette Massat

     

    Ci-dessous une courte vidéo de ce spectacle avant que le texte n'ai été entièrement retravaillé par Nicolas Vargas pour le livre paru le 5 septembre dernier.

     

     

     

     

    Et pour rappel, Lame de fond de Marlène Tissot, paru en mars dernier dans la collection Sur le billot, est toujours en lice pour le :

     

    Prix des Découvreurs 2017 - 2018

     

    La rentrée poésie de la Boucherie littéraire

     

    Faites participer vos élèves dés la 3ème, vos lycéens et étudiants au jury du Prix des Découvreurs 2017 - 2018 pour lequel le livre Lame de fond de Marlène Tissot est sélectionné

     

    La rentrée poésie de la Boucherie littérairePour rappel, le prix des Découvreurs est un prix de poésie décerné chaque année par un jury constitué de plusieurs centaines de lycéens — et depuis 2007 de collégiens de troisième — de différents établissements volontaires de l’ensemble des académies de France.

    Il est officiellement inscrit au Bulletin officiel de l’Éducation nationale (BOEN) du 27 août 20092 au titre des actions éducatives "contribuant aux acquis des élèves en lien avec les programmes d’enseignement".

    Fondé en 1997 par la ville de Boulogne-sur-Mer sur la proposition de Georges Guillain, poète et collaborateur de la Quinzaine littéraire.

    Un dossier complet est téléchargeable sur le blog des Découvreurs ici


    votre commentaire
  •  

    Sortie en librairie de EMOVERE de Nicolas Vargas

     

    Le 5 septembre

    La rentrée poétique de la Boucherie littéraire 

    La rentrée poétique de la Boucherie littéraire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     À découvrir dans le réseau des librairies de la Boucherie littéraire, et en commande dans toutes les autres.

    Pour en savoir d'avantage sur le travail de Nicolas Vargas visitez son site ici.

    Photo de Juliette Massat

     

    Venir écouter et rencontrer les auteurs de la Boucherie littéraire

     

    15 & 16 septembre

     

    Invités au festival Poésie dans les Chais Estelle Fenzy et Nicolas Vargas vous attendent pour deux belles soirées :

     

    Une rentrée toute en poésie 

     

    Vendredi 15 septembre 20h

    Nicolas Vargas

    EMOVERE

    Commanderie de Lacommande

    Danse : Sabaline Fournier

    Texte & lecture : Nicolas Vargas

    Lumière : Jean-Pierre Legout

    64360 Lacommande

    entrée libre

     

     

     

    Ci-dessous une courte vidéo de ce spectacle avant que le texte n'ai été entièrement retravaillé par Nicolas pour le livre paru le 5 septembre dernier.

     

     

     

     Une rentrée toute en poésie

     

    Samedi 16 septembre 19h

    Estelle Fenzy

    Mère

     Domaine Latapy

    64290 Gan

    entrée libre

     

     

     

     

     

    Dimanche 24 septembre

    Une rentrée toute en poésieDimanche 24 septembre à 15 heures au Moulin Brûlé/petite Librairie des champs Isabelle Alentour lira des extraits de son livre paru à la Boucherie littéraire en juin dernier.

     

    Entrée libre

    Moulin Brûlé/petite Librairie des champs

    602 route de Mézoargues, CD81
    13150 Boulbon

    Renseignements :

    04.90.43.94.82

    sylvie.durbec@wanadoo.fr

     

     

    Dimanche 24 septembre

    Un dimanche à la campagne, au pied du Luberon, dans l'ancien couvent du Tourel chez Katrin Aicha Gerber. Les éditions la Boucherie littéraire y auront leur étal. Détente, repas partagé et Mölkky pour les plus curieux.

    Vous venez ?

    Un dimanche à la Campagne

    Couvent du Tourel 2103 chemin de Verdache — 84240 la Tour-d'Aigues

    Vendredi 29 & samedi 30 septembre

     

    Une rentrée toute en poésieEn partenariat avec les médiathèques de Willems et d'Arnèke, la Médiathèque départementale du Nord organise pour la 4e année consécutive 2 lectures-rencontres avec 3 poètes d'aujourd'hui : Fanny Chiarello, Hélène Dassavray et Estelle Fenzy.

     

    Durée de la lecture : 1h30 environ.

     

    Gratuit dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée par tél. ou mail auprès des médiathèques partenaires.  La rencontre sera suivie d'un pot de l'amitié !

     

    Vendredi 29 septembre - 19h30 - Médiathèque de Willems
    Square Eugène Thomas Tél. 03 28 37 45 31 : f.cailleau@laposte.net

    Samedi 30 septembre - 19h30 - Médiathèque d'Arnèke
    7 rue de Cassel Tél. 03 28 41 08 91 : bibliothequearneke59@orange.fr

     

    Prix des Découvreurs 2017 - 2018

    La rentrée poésie de la Boucherie littéraire

     

    Faites participer vos élèves dés la 3ème, vos lycéens et étudiants au jury du Prix des Découvreurs 2017 - 2018 pour lequel le livre Lame de fond de Marlène Tissot est sélectionné

     

    La rentrée poésie de la Boucherie littéraire

     Pour rappel, le prix des Découvreurs est un prix de poésie décerné chaque année par un jury constitué de plusieurs centaines de lycéens — et depuis 2007 de collégiens de troisième — de différents établissements volontaires de l’ensemble des académies de France.

    Il est officiellement inscrit au Bulletin officiel de l’Éducation nationale (BOEN) du 27 août 20092 au titre des actions éducatives "contribuant aux acquis des élèves en lien avec les programmes d’enseignement".

    Fondé en 1997 par la ville de Boulogne-sur-Mer sur la proposition de Georges Guillain, poète et collaborateur de la Quinzaine littéraire.

    Un dossier complet est téléchargeable sur le blog des Découvreurs ici

     

    Lire les dernières chroniques et critiques des livres parus à la Boucherie littéraire

     

    À propos de Je t'écris fenêtres ouvertes d'Isabelle Alentour et Mère d'Estelle Fenzy

     

    Découvrez les notes de lecture de Patrick Joquel sur son site par ici.

    Lisez la très belle note de lecture de Marilyne Bertoncini dans le dernier numéro de la revue en ligne Recours au Poème, consacrée aux écritures féminines. À découvrir ici.

     

    À propos de Mère d'Estelle Fenzy

     

    Dans la revue en ligne Texture.fr, La rentrée poésie de la Boucherie littéraireune chronique de France Burghelle Rey à lire ici.

    Quelques mots de Carole Bijou via la page Facebook des éditions .

    Une belle chronique de Claude Vercey paru sur le site de la revue Décharge dans l'I.D n° 701

    Et ici la très belle chronique de Jean Azarel.

     

    À propos de Je t'écris fenêtres ouvertes d'Isabelle Alentour

    La rentrée poésie de la Boucherie littéraire

     

     

    Dans la revue en ligne Terre à ciel, une chronique de Jean Palomba à lire ici.

    Sur le blog de Martine Cros Aller aux essentiels.

    Sur le site de chroniques de Patrice Maltaverne : Poésie chronique ta malle.


     

    À propos de Maison. Poésies domestiques, éditions revue et augmentée, d'Emanuel CampoLa rentrée poésie de la Boucherie littéraire

    Dans la revue en ligne Terre à ciel, une chronique de Franck Merger à lire par .

     

    À propos de Nuit grave de Frédérick Houdaer

    La rentrée poésie de la Boucherie littéraire 

     

    Dans la revue papier Décharge N°174 de juin dernier. Une note de Jacques Morin.

     

    Une rentrée toute en poésie

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique