•  

     

    La Boucherie littéraire n'échappe pas aux réalités économiques et à la part belle faite à la désertion culturelle/littéraire de nos institutions.

    En 2016, en ce qui concerne le salon du livre de Cadenet au titre du partenariat qui nous liait à la commune, l'association a financé presque 29% du coût total des "Beaux jours de la petite édition" en puisant dans ses fonds propres et sans en retirer le moindre bénéfice qui lui aurait permis d'assurer son fonctionnement annuel minimum.

    En ce qui concerne le parcours poétique "Poésie nomade en Luberon", l'association s'est retrouvée déficitaire de quelques centaines d'euros, limitant la casse avec des pirouettes impossibles.

    Pour la branche édition ni la Drac Paca, ni la région Paca et ni le département du Vaucluse ne nous ont accordé d'aide à l'édition ni à la mobilité (participation aux frais de déplacement et/ou achat de stand sur des marchés/salon de poésie).
    L'ensemble des soirées poésie proposées dans l'année n'ont pas couvert les frais engagés pour la réalisation de ces dernières.
    Aussi, les recettes ne couvrent que 65 % des dépenses.
    Nous sommes donc allègrement déficitaire.

    Je n'ai pas pour l'instant le désir de me lancer dans une compagne chronophage de financement participatif. En revanche, je tente de rationaliser les implications dans la vie culturelle et littéraire dans notre région d'une part et d'autre part de limiter les dépenses structurelles mais aussi éditoriale.

    Ainsi, j'ai été dans l'obligation de sacrifier la parution d'un titre (les "Tercets du dimanche" de Thierry Radière) et le lancement d'une nouvelle collection qui étaient prévus le mois prochain. Dans le contexte économique actuel de l'association il est important d'essayer de préserver la maison telle qu'elle est aujourd'hui et de développer la diffusion auprès des librairies.

    Aussi, pour soutenir les actions, que je persiste vouloir mener à bien, je préfère demander à ceux qui le peuvent, une adhésion à la Boucherie littéraire qui offre par ailleurs un tarif avantageux lors des souscriptions aux prochains livres à paraître.

    Si vous avez lu ce texte jusqu'ici. Je vous en remercie.

     

    Antoine Gallardo

    Adhérer à la Boucherie littéraire 

    Pour rendre nos projets vivants,

    nous avons besoin de votre soutien.

     

    En effet, pour pouvoir donner vie à nos projets à venir et aux manifestations existantes, nous avons besoins du soutien de tous ceux qui souhaitent nous voir continuer à œuvrer pour une bibliodiversité exigeante.

    Nous croyons à l'idée de groupe, de rassemblement, puisque être adhérent d'une association c'est avant tout être associé à celle-ci. C'est y prendre part et participer chacun à sa manière à sa pérennité.

    Par ailleurs, au-delà d’un soutien financier qui, s'il est nécessaire, il n'est pas non plus la seule forme de soutien dont nous avons besoin. En effet, pour ceux qui n'ont pas les moyens d'une adhésion en numéraire, nous restons demandeur de membres désirant investir du temps ponctuellement ou à l’année au sein de la Boucherie littéraire.

    En adhérant à la Boucherie littéraire, vous soutenez nos actions littéraires, nos manifestations autour du Livre et de la lecture et notre activité éditoriale.

    Adhérer vous donne droit lors des souscriptions à une réduction minimum de 25 % du prix de vente public. Si l'économie de l'association le permet, elle offrira également à ses adhérents des objets littéraires, des rencontres avec des auteurs lors de soirées privées...

     

    Télécharger « Adhésion Boucherie littéraire.pdf »

    Merci pour votre soutien.

     

     

    Adhérer à la Boucherie littéraire

     


    votre commentaire
  • Les premiers poètes

     

     

    Suite au succès de la première édition du concours Les premiers poètes initié par l’association la Boucherie littéraire, nous l'avions relancé en octobre dernier. La deuxième session de ce  concours de poésie francophone, pour les enfants de 7 à 12 ans, se terminaient le 6 février dernier. Mais, pour des raisons que nous ne nous expliquons pas, cette année le nombre de participants a été particulièrement bas. Si peu de participants que le concours a faillit être annulé. Mais finalement, nous avons décidé de le maintenir jusqu'au 12 juin 2016 où les poèmes des participants devront nous être parvenus.

     

    Pourquoi Les premiers poètes ?

     

    À la Boucherie littéraire nous aimons la poésie. Nous pensons que les enfants sont les premiers poètes, « les seuls vrais poètes » comme diraient certains. C'est-à-dire des poètes qui ne se savent pas et qui écrivent sans le poids des références, presque toujours décomplexés du regard des autres et offrant bien souvent des écrits que nombre d'adultes jalousent.

     

    Nous aimons peu le terme « concours » ou l'idée de concourir (dans un sens compétitif) à quelque chose, en particulier en matière de poésie. L'idée d'une compétition nous est méprisable.

    Ce n’est pas un concours pour être meilleur qu’un autre. Nous n’aimons pas non plus les mots « prix » ou « trophée » en tout cas dans le contexte de l'écriture.

     

    Mais il faut poser un nom, concours et les autres étant ceux qui viennent le plus « naturellement ». Les premiers poètes se veut un tremplin de la conscience d'un soi poète. Aussi, ce qui importe grâce ce concours c’est ce que l’enfant de part sa sensibilité et son imaginaire est capable de nous offrir. Ici ne sera pas récompensé le meilleur texte. Mais les prix seront attribués aux poèmes qui seront capables de toucher unanimement les membres du Jury.

     

    Grandes lignes

     

         L’accès au concours est libre, gratuit et sans inscription préalable ni adhésion à l’association la Boucherie littéraire.

    Ce concours s'adresse aux enfants de 7 à 12  ans scolarisés ou non. Trois catégories distinctes : les 7-8 ans : Potron-minet ; 9-10 ans : Aurore et 11-12 ans : Point du jour.

         Deux sections : ceux qui choisissent d'écrire sur le thème du Printemps des poètes de l'année en cous et ceux qui choisissent leur propre thème.

     

    Un jury composé de poètes et de personnalités du monde littéraire attribuera prix et mention spéciale du Jury.

    La remise des prix aura lieu le dimanche du festival Poésie nomade en Luberon qui aura lieu en juillet 2016 sur la commune de Vaugines, dans le Vaucluse.

    Nous mettrons en ligne prochainement un règlement posant les dates des nouvelles échéances. En attendant, celui ci-dessous reste d'actualité quand à ce qui est attendu des participants.

     

    Téléchargez le « Règlement 2016 du concours Les premiers poètes.pdf »

     


    votre commentaire
  •  

    La Boucherie littéraire défend l’idée que les arts et en particulier la littérature et le Livre ne sont pas des marchandises comme les autres.

    La Boucherie littéraire soutient la bibliodiversité. Elle promeut et défend l’édition papier et la petite édition en particulier. Elle défend la liberté de publication et le respect du droit d’auteur. Elle œuvre pour la juste rémunération de chaque maillon de la chaîne des métiers du Livre, elle défend et soutien le principe du prix unique du livre. Elle travaille à faire connaître les différents acteurs nécessaires à ce qu’un livre puisse voir le jour.

    Par ailleurs, elle mène, coordonne et accompagne de nombreuses actions qui ont pour objectifs de rapprocher les lecteurs (jeunes et moins jeunes) du Livre et de la lecture. Ces actions de promotion et diffusion du Livre et de la lecture se font via l’organisation de manifestations relatives au Livre sous quelques formes que se soit. Cette promotion est principalement axée en direction des zones rurales et rurbaines pauvres culturellement et/ou financièrement. Il s’agira par ailleurs de tisser de nouveaux liens de sociabilité, d’interhumanité et d’échanges culturels par le biais des livres et de la Littérature. Elle s’essaie à la transversalité des genres et des sensibilités avec pour vecteur principal le Livre et la littérature.

    Elle participe à la publication, à la production et à la diffusion d’œuvres de l’esprit sous quelques formes de l’écrit.

    La Boucherie littéraire inscrit son projet dans une dimension d’intérêt général, en s’ouvrant à tous les publics, en préservant à ses activités un caractère non lucratif, laïque et apolitique. En toutes circonstances, l’association garantit un fonctionnement démocratique et transparent et préserve le caractère désintéressé de sa gestion.

     

    Nos actions culturelles  & animations littéraires

    - Depuis 2011, organisation du salon du livre Les Beaux jours de la petite édition à Cadenet, chaque premier week-end d’avril.

    - Exposition : p(H)ommes de terre de l’artiste suisse René Lovy (en octobre 2014)

    - Création du concours Les premiers poètes. Concours de poésie francophone pour les enfants de 7 à 12 ans. Première édition 2014/2015

    - Édition de livres essentiellement de poésie, mais aussi d’Art et de série d’images depuis janvier 2015

    - Festival Poésie nomade en Luberon en juillet 2015

    - Accompagnement scolaire pour la venue d’auteurs en classe

    - Animation d’atelier d’écriture poétique

    - Rencontres autour du Livre, des métiers du Livre et de la littérature

    - Formation professionnelle en direction des bibliothécaires

    - Conseils techniques sur des actions pour le Livre et la lecture auprès des bibliothèques & de structures culturelles non affiliées au Livre.

     

    Nos partenaires

    - Collectivités territoriales françaises

    - Collectivités territoriales étrangères

    - Bibliothèques

    - Éditeurs

    - Librairies

    - Autres acteurs de la chaîne des métiers du Livre

    - Établissements scolaire

    - Auteurs au sens large

    - Autres structures culturelles


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique