• Marlène Tissot à Nantes le 4 mai

     

    La Maison de la poésie de Nantes a mis en place un concept de soirée qu'elle renouvelle une fois par an : un auteur se lit et lit un autre auteur disparu qu'il affectionne. Une manière de faire résonner les mots d'auteurs morts mais toujours contemporains. 

    Pour 2017, c'est Marlène Tissot qui a été choisit. Cela se tiendra jeudi 4 mai à Nantes au lieu unique à 19h30. Il s'agit d'une lecture de ses textes, puis d'une lecture (par elle) de textes de son choix écrits par Richard Brautigan. La soirée sera présentée par Sophie G. Lucas.

    En partenariat avec Lecture en tête (Laval).

    Elle a une écriture de cobra, vive, incisive. La phrase est courte avec parfois des points de ponctuation forcés qui font crisser la syntaxe. La vivacité est de langue et d’esprit enlacés. Elle a le sens de la formule et de la profondeur qui l’alimente.

     Pierre Perrin, La Cause littéraire, à propos de Lame de fond.

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :