• Souscrire au Ciel du dessous de Jean Azarel

     

    Jean Azarel se parera bientôt du 7ème titre des éditions la Boucherie littéraire.

    Le 24 octobre prochain sortira Le ciel du dessous, dans la collection Sur le billot.

     

    Souscrire au Ciel du dessous

     Dans Le ciel du dessous, Jean Azarel donne à boire un foisonnement de matière mâtinée de cruauté où l’amour et le sexe, le végétal et l’animal, la sidération et la fatalité, se débauchent à tout va pendant qu’il est encore temps.

     

    Trois ciels au lieu d’un, l’affaire est tentante dira le profane avide de posséder le secret du sacré comme s’il s’agissait d’un produit en promotion.

     

    Sans doute ne sait-il pas que le chiffre trois est celui de l’apprenti.

     

     

    Les sept premières strophes du ciel du dessous

     

    Au plus haut le vent
    froisse l’échappée
    du cœur déchu.
    Entends-tu
    le murmure du ciel
    blister la buée
    à gorge rendre
    dans les nuits sourdes ?


    L’horizon écaille les voix
    jusqu’à l’indolore.
    Le couchant est rouge
    d’un crime inédit.
    Prisonnière,
    la somme des ombres
    pâture à ton poignet.

     

    Errer au firmament,
    déchiré et brûlant
    sur les plages d’absence
    où la mésopause
    rafraîchit la blessure.

     


    Lourde enclume
    portée sur tes épaules.
    Voyageur sans boussole.
    Le poison de la providence
    s’enfonce lointain
    dans l’onanisme
    de novas singulières.

     

    Être croix de lumière.
    Danser à la cime
    dans le sillage
    de la mort marraine.
    Être récitation
    de patience.
    Faire du silence
    ta respiration.

     

    Qui mérite le ciel
    de plaisir las
    occlus la lune.
    Ange sonne, sonne
    la parole perdue
    dont subsistent
    les doigts mouillés.

     

    Combien de Te Deum,
    combien de parjures.
    Au creux de ta bouche,
    les plaintes s’assoiffent
    de sexes ruisselants,
    où les cirrus déposent
    leur gelée blanche.

     

    La particularité de la collection Sur le billot, est que ce qui est proposé du texte poétique au paratexte en passant par la biographie de l'auteur, tout est inédit. Je laisserai donc la surprise au lecteur d'y découvrir la biographie de Jean Azarel quand il aura son livre entre les mains.

    Mais pour le présenter à ceux qui ne le connaissent pas encore, je m'appuierai en partie sur celle que l'on trouve dans la revue en ligne Terre à ciel.

     

    Jean Azarel est né en 1954 à Montréal au Canada. Il vit dans un village proche d'Uzès.

    Dans la filiation d’un père journaliste, poète et écrivain, il gribouille des petits romans policiers et des histoires de cowboys et indiens des l’âge de 8 ans.

    Il puise son inspiration dans la comédie spectacle du quotidien, la musique pop-rock et le cinéma d’auteur, la baie d’Audierne, les pentes granitiques du Mont Lozère pour fabriquer des œuvres initiatiques et éclectiques où se côtoient humour acide, témoignages de vie, et romantisme quasi mystique.

    L’écriture est pour lui un mode de survie où comme dans le patinage artistique les figures imposées alternent avec les figures libres.

    Pour aller plus loin je vous invite à découvrir, dans la rubrique Terre à ciel des poètes, la belle présentation de Jean Azarel ainsi que d'y lire plusieurs extraits de ces écrits.

     

    Le livre

    Ce 5ème titre, de la collection Sur le billot, comptera une soixantaine de page, mais surtout inaugurera une nouvelle couverture de la gamme Old Mill du papetier italien Fedrigoni. La teinte choisie sera Avorio ou Bianco en 250 g. L'intérieur garde la gamme Munken avec du Print cream en 115g de chez Arctic Paper.

    Par ailleurs, Le ciel du dessous c'est également le premier titre de la collection qui convolera désormais avec des tirages à 500 exemplaires minimum.

    Pour Mireille Disdero, Emanuel Campo et Hélène Dassavray, les premières impressions à 200 exemplaires ont donné lieu à des réimpressions à 200 exemplaires également et le livre de Marlène Tissot avait été imprimé directement à 400 exemplaires.

    Simplement, parce qu'en poésie, je pense qu'il faut avoir la prétention de ses désirs. Mais surtout faire autant confiance au texte qu'à ses lecteurs avec le souci constant d'un livre toujours disponible au catalogue du Boucher, maintenant comme dans 10 ans.

     

    Télécharger le « Bulletin_de_souscription_Le-ciel-du-dessous.pdf »

     La souscription court jusqu'au lundi 17 octobre inclus

     

    Pour ceux qui pourront être présents à Poésie nomade en Luberon en octobre prochain, dispensez-vous des frais de port, retirez le(s) livre(s) sur place et venez assister à la lecture que Jean Azarel fera en avant première le samedi 22 octobre à 21h à Gordes dans le Vaucluse.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :