•  

    Les poèmes vivent mieux
    sans action d’éclat
    ni porte-drapeau
    sans extrême-onction
    réclamée au prêtre
    ils ne doivent pas non plus
    danser le tango
           
      À chaque arbre croisé, on repousse la brume qui a traversé la mer noire et engrangé mille bouteilles de rhum sans instinct narratif. L’automne apprend à aimer avec un sang vaudou arrosé d’épices. C’est plutôt épatant et les oronges au foulard à pois égarées dans les mousses jouent les stars avec un bel aplomb. Le sulfureux ce matin, est un acte de foi.  
         

    Les dernières nouveautés 2018 en souscription

     

    Le 30 novembre prochain paraîtra Le visage regardé sauve son âme de Jean-Pierre Gandebeuf dans la collection La feuille et le fusil. Une souscription vous est proposée en fin d'article. En attendant une présentation du livre.

     

    Le livre

    Il ne s’agit pas d’écrire avec un miroir, ni même de se travestir en clown au milieu de jupes en corolles mais de rencontrer qui est fou, si possible dans les cours de ferme où les journaliers se saoulent à la bière en râlant contre les exploitants agricoles. Je suis un compte à découvert... qui préfère l’ogre au petit poucet mais ne crache pas dans la soupe. L’espérance, je la mets de côté pour plus tard.  Demain, je serai un conte à rebours dont on a délocalisé la princesse...

     

     Extraits

    Un seul regard de compassion
    empêche le coeur de former des caillots


    et l’homme urbain
    de s’engueuler avec la concierge

       
     

    Pérégriner ne sert à rien


    qu’à retenir des voyages lointains
    les éditions originales


    et les villégiatures pour lettrés


    parfois
    il faut savoir sauter les clôtures

     

    Je ne suis pas bibliophile


    et ne coupe pas mes livres
    à la tronçonneuse


    pour les aider à sortir de l’anonymat


    je tourne les pages
    d’un seul doigt


    avec la pleine autorité de la main gauche

       
      Le vieil ivoire d’une mâchoire de cheval riant comme une fille de joie stimule le picador et lui donne le goût des phrases courtes et des estocades ensoleillées.  

     

    Les papiers

    Le livre composé de 132 pages est imprimé sur du papier Fedrignoni.

    La couverture sur  Savile Row Plain teinte  Camel  en 300 g.

    Le corps d’ouvrage sur  Woodstock  teinte  Noce  en 140 g.

    Les textes intercalaires sur  Pergamenta Pearl  teinte  Ice  en 115 g.

    Le péritexte sur  Arcoprint Milk  en 120 g.

     

    Bulletin de souscription

    Télécharger « Bull_Souscript_Le_visage_regardé.pdf »

     

    À noter que pour les adhérents à la Boucherie littéraire qui souhaiteraient s'offrir ce livre et celui de Roselyne Sibille, Entre les braises, qui paraît à la même date, une réduction supplémentaire leur est offerte ramenant l'achat à 25 € au lieu de 35,5 €. Frais de port : 6,5 €.

     

    Les éditions remercient La Région Sud Provence-Alpes-Côtes-d'Azur pour le soutien financier apporté à la publication de ce titre.

     


    votre commentaire
  •  

    À la veille de Noël, ce sont Roselyne Sibille avec Entre les braises et Jean-Pierre Gandebeuf pour Le visage regardé sauve son âme dont les livres paraîtront, le vendredi 30 novembre, dans la collection La feuille et le fusil qui clôtureront le bal des publications de l'année 2018.

    Deux très beaux livres autant par les textes que les papiers qui les composent. Mais avant de les retrouver en librairie je vous propose les bulletins de souscription pour chacun de ces deux livres.

     

    Les dernières nouveautés 2018 en souscriptionLes dernières nouveautés 2018 en souscription

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Présentation complète d'Entre les braises par

    et le bulletin de souscription par ici.

     Par ici la présentation de Le visage regardé sauve son âme

    et le bulletin de souscription téléhargeable par .

     

    À noter que pour les adhérents à la Boucherie littéraire qui souhaiteraient s'offir les deux livres une réduction supplémentaire leur est offerte ramenant l'achat à 25 € au lieu de 35,5 €. Frais de port : 6,5 €.

     

    Les éditions remercient La Région Sud Provence-Alpes-Côtes-d'Azur pour le soutien financier apporté à la publication de ces deux titres.

     


    votre commentaire
  •  

     

    "Où vont les robes la nuit" Lauréat du Prix CoPo 2019

     

     

    "Où vont les robes la nuit" Lauréat du Prix CoPo 2019

     

    Où vont les robes la nuit de Dominique Sampiero, publié en mars 2018, dans la collection Sur le billot, fait parti des 8 lauréats retenus pour les prix CoPo et CoPo des lycéens 2019. 

     

     

     CoPo

    Créé en 2014 par La Factorie / Maison de Poésie Normandie, le prix CoPo poursuit son travail d’encouragement à l’écriture poétique en primant chaque année un nouveau recueil à travers son éditeur et son auteur. 

     

    Constitué d’une équipe de 14 lecteurs passionnés de poésie, le CoPo (Comité Poétique) se réunit régulièrement pour partager ses coups e coeur et sélectionner les ouvrages qui seront ensuite proposés pour le prix (remis dans le cadre du festival POESIA et rappelé lors du Marché de la Poésie à Paris). 

     

    Je remercie

    Avec cette sélection, je remercie le Jury pour ses choix. Il a placé la barre haute en offrant à lire des univers poétiques forts, denses et riches.

    Antoine Gallardo

     

    Annonce des Laureats

    Voici le copié/collé de l'article publié sur le site de la Factorie intitulé : LES LAUREATS DU PRIX CoPo 2019

     

    Après délibération du CoPo réuni à la Factorie / Maison de Poésie de Normandie le mardi 9 octobre 18, nous avons l’immense plaisir de vous annoncer que les huit ouvrages qui ont enflammé le jury pour les prix CoPo et CoPo des lycéens 2019 sont :

    • Où vont les robes la nuit de Dominique Sampiero aux éditions La Boucherie Littéraire
    • Rouge Pute de Perrine le Querrec aux éditions Christophe Chomant
    • J’aurais préféré que nous fassions obscurité ensemble de Claire Audhuy aux éditions La Feuille de Thé
    • Ronces de Cécile Coulon aux éditions le Castor Astral
    • Black words de Lisette Lombé aux éditions L’Arbre à Paroles
    • Pong de Jean Christophe Belleveaux aux éditions La tête à l’Envers
    • Moi figuier sous la neige de Elkahna Talbi aux éditions Mémoire d’Encrier
    • Corps étranger de Catherine Lalonde aux éditions la Passe du Vent

     

    Trois autres ouvrages ont également été fortement appréciés :

    • Pas de côté de Fanny Chiarello aux éditions Les Carnets du Dessert de Lune
    • Etre fil de Marion Collé aux éditions Bruno Doucet
    • La nuit est injuste de Thierry Renard aux éditions La Rumeur Libre

     

    Les 8 premiers élus feront donc l’objet d’un premier achat de 35 exemplaires afin qu’ils puissent circuler dans 8 lycées de Normandie.

    La délibération finale des jurys CoPo et CoPo des lycéens aura lieu le mardi 19 mars 2019 dans le cadre du printemps des poètes et la remise des prix (un chèque de 1000 euros pour chacun) aura lieu fin mai dans le cadre du festival POESIA.

     

    La Factorie / Maison de Poésie Normandie

     

     


    votre commentaire
  •  

    OCTOBRE

     

     

    PARIS (75011)

    Mercredi 3 à 19h

    La librairie La tête ailleurs accueille Laure Anders

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     

    LILLE (59)

    Jeudi 4 à 18h30

     Librairie Dialogues

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

    Lecture-rencontre-dégustation de vin avec

    Laure Anders

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     

    Voilà une superbe initiative et invitation faite par la libairie Dialogues Théâtre à Lille :

    Le temps d'une heure et d'un verre de vin, Laure Anders vous donne rendez-vous en toute intimité pour découvrir son "carné" poétique CENT LIGNES A UN AMANT, édité par la Boucherie littéraire. Nous avons lancé le défi à nos chers voisins du Caviste curieux de vous trouver un vin qui vous embrasse.

    Une heure pour découvrir des lignes qui rapprochent, des lignes qui séparent, des lignes qui espèrent, qui peuvent déranger aussi parfois. S'entendre lire des lignes de baisers, et pourquoi pas, prendre le temps d'une gorgée pour en écrire à votre tour, des lignes inspirées.

    un livre / CENT LIGNES A UN AMANT
    un rendez-vous avec / LAURE ANDERS
    un verre de vin / sélectionné par LE CAVISTE CURIEUX
    un "carné" poétique / de LA BOUCHERIE LITTÉRAIRE
    de 18h30 à 19h30 / l’after work osé

     

    Belle initiative à découvrir en détail ici.

     

     

    MONTPELLIER (34)

    Jeudi 4 à 19h

     

    Rentrée littéraire en poésie

     

    Marlène Tissot

    Signature en avant-première

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire


     

     

    Maison de la Poésie

    Jean Joubert

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

    Programme complet ici

     

     

    LYON (69003)

    Samedi 6 de 11h à 12h30

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

    Remise du

    Prix René Leynaud

    à

    Estelle Fenzy

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

    Le  Prix René Leynaud 2018 a été attribué à Estelle Fenzy pour son livre Mère publié en juin 2017 dans la collection La feuille et le fusil aux éditions La Boucherie littéraire. Il sera remis en présence de l’auteure par le directeur de la bibliothèque, monsieur Gilles Eboli.

     

    Bibliothèque de la Part-Dieu

    30 Bd Marius Vivier Merle

    69003 Lyon

     

    Présentation du Prix et de la remise de ce dernier.

     

    LYON (69008)

    Samedi 6 de 19h à Le Karbone, salle de spectacle de la MJC Monplaisir 

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraireSoirée de clôture du festival

    Parole Ambulante

    Cette 23eme  édition de Parole Ambulante s’achève sur un songe de  Florentine Rey , un mirage d’Eliza Macadan,  une inspiration d’Isabelle  Pinçon  et une hallucination de notre Prix Leynaud 2018, Estelle Fenzy.  Quatre auteures qui nous feront partager leurs écrits, leurs voix, leurs  univers. 

    L'Espace Pandora

    19h •  Le Karbone, salle de spectacle de la MJC Monplaisir

    25  Avenue des Frères Lumière, Lyon 8e • Entrée libre •  04 72 50 14 78

     

     

    NOTRE-DAME-DE-VAULX (38)

    Samedi 6

    de 14h30 à 15h20

    Lecture croisée Emanuel Campo & Katia Bouchoueva

    lors de la 4e édition du festival

    Poésie en Matheysine

     

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     

     

    RUSTREL (84)

    Dimanche 7

    de 11h30 à 18h30

     

    Place des éditeurs de poésie

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

    7 éditeurs de poésie

    6ème biennale "Voir et Écouter" à Rustrel. Dans leurs maisons, dans leurs cours, dans leurs commerces, dans quelques lieux publics,  18 artistes et commerçants de Rustrel vous invitent chez eux pour 18 expositions, de photographie, de peinture, de sculpture, de vidéo au village jusqu'à Bouvène au nouveau Moulin à huile en exploitation,  18 moments de 20 minutes de lectures de poésie, de chansons provençales, de films vidéo, de conte, de viole de gambe, de théâtre, de danse, de musique.  Et 7 éditeurs de poésie, une première à Rustrel : Place des éditeurs de poésie. Les éditeurs vous proposeront les ouvrages de leurs catalogues : Ackenbush, ARtGO & Cie, Des lisières, L'Ollave éditeur, La Boucherie LittérairePO&PSY et Propos 2 éditions.

     

    Programme ici

     

    AMIENS (80)

    Mardi 16 à 21h

    Librairie le Labyrinthe

    Actualité sur nos étals

    Lecture-rencontre avec Dominique Sampiero

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     Crédit Photo : Paolina Sta Leggendo

     

     

     

    NOVEMBRE

     

     

    Vendredi 2

        Sortie des deux derniers titres de l'année 2018

    Des soirées prévues

    ... vous serez bientôt informés

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraireL'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ROMANS-SUR-ISÈRE (26)

    Mardi 6

        Soirée rencontre avec

    Marlène Tissot

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

    Dans le cadre des Périphéries

          du Festival Gratte-Monde

     

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     CHABEUIL (26)

     Mercredi 7 à 19h

         Lecture-rencontre avec

     Marlène Tissot

          à la librairie Écriture

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     

     

     

     

     

        Dans le cadre des Périphéries

    du Festival Gratte-Monde

     

     

    SAINT-MARTIN-D'HÈRES (38)

     

    Samedi 24 & Dimanche 25

    avec

    Marlène Tissot

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

     

    * * *

    Programmation en cours

     

    L'automne avec les auteurs de la Boucherie littéraire

     

    Programmation en cours

     


    votre commentaire
  •  

    Avec Un jour, j'ai pas dormi de la nuitMarlène Tissot signe le vingtième titre paraissant à la Boucherie littéraire et le onzième dans la collection Sur le billot.

    Ce recueil rassemble des poèmes sur le thème de l'insomnie dont vous trouverez ci-après les trois poèmes entiers dont une strophe de chacun d'eux a été emprunté pour le 4ème de couverture.

     

    "Un jour, j'ai pas dormi de la nuit" de Marlène Tissot en souscription

    Le cancer de l’amour propre


    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    la couverture valsait et l’hiver hésitait à venir
    j’aurais pu dégivrer mon frigo
    digérer les paroles
    cuver le trop plein de venin
    comme n’importe quelle éternité, l’enfer se mérite


    Je suis mal répartie
    question de dosage des ingrédients
    trop de ceci, pas assez de cela
    on fait avec, on fait sans blanc
    j’accuse le coup
    j’accuse tous les coups, c’est permis !
    il faut bien trouver des coupables


    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    il était temps d’expérimenter de nouvelles insomnies
    passer en revue les maladies
    au commencement, j’ai eu le cancer de l’amour propre
    une ablation de l’ego, c’est pas mortel
    mais après ça penche un peu


    La géométrie, c’est du sérieux
    une hypoténuse sans angle droit, c’est juste un trait tiré
    je fais des math quand je m’ennuie
    mais, la nuit, je n’y arrive pas
    trop d’inconnues dans les équations
    si personne ne trouve la solution, je vais rester là
    coincée entre hier et demain

     

     

    J’auto-reverse les sentiments

    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    je cherchais la faille
    la fissure dans le murmure des étoiles
    on s’approche sans trembler des portes à franchir
    je me sentais plutôt bien
    comme une ombre à l’intérieur de l’ombre
    au bon endroit au bon moment


    Est-ce qu’on peut vivre la réalité en nomade ?
    à distance raisonnable ?
    communiquer avec des signaux de fumée ?
    la mort est tellement plus populaire que la vie
    comment t’expliques ça, toi ?


    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    j’imaginais écrire des poèmes en braille sur tes lèvres
    avec ma langue
    les temps sont durs pour les rêveurs
    surtout ceux qui restent éveillés
    prends soin du toit, c’est tout ce qu’il reste
    entre le ciel et nous


    J’auto-reverse les sentiments – face B, toi de dos
    et qui marche à l’envers ?
    qui de nous deux s’en va, au juste ?
    je pars pour mieux te laisser me quitter
    donner c’est donner, reprendre, c’est s’envoler

     

     

    Éluder le crépuscule 


    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    mon silence interrogeait les ombres
    quelqu’un sait où échouent les mots qu’on ne dit pas ?
    quelqu’un pourrait me donner
    le mode d’emploi de la sérénité ?
    une leçon de rattrapage
    des cours très particuliers


    Faut pas confondre l’ambivalence et la colère délavée
    avec la déception fugace de s’exprimer en espérant
    rester incompris


    Un jour, j’ai pas dormi de la nuit
    les aiguilles continuaient de tourner
    j’éludais le crépuscule
    oui, bien sûr, il m’arrive de prendre part à la réalité
    je bois du thé dans un gobelet en carton
    je traverse la rue sans regarder
    je me laisse marcher sur les pieds


    Parfois, c’est pas le dérèglement climatique
    ni la crise économique
    c’est juste ta vulnérabilité qui déborde de l’armure

     

    "Un jour, j'ai pas dormi de la nuit" de Marlène Tissot en souscriptionMarlène Tissot naît un matin par erreur, s’excuse souvent, écrit des histoires, de la poésie jusque dans ses romans, fait des photos loin des clichés, bricole des objets, répare des machines à laver, cuit trop ses confitures, joue parfois avec le feu, n’aime pas tellement parler. Dans sa trousse à outils, les choses duquotidien sont ses crayons de couleur.

     

    Avant-première

    La sortie officielle en librairie de Un jour, j'ai pas dormi de la nuit, est le vendredi 5 octobre.

    Mais... le jeudi 4 octobre à 19h, vous êtes convié-e-s à rencontrer Marlène Tissot pour une dédicace personnalisée. Cela aura lieu en avant première lors de la Rentrée littéraire de la Maison de la poésie Jean Joubert à Montpellier (merci à Annie Estève pour l'invitation). Programme et coordonées ici.

     

    Une souscription exceptionnelle est offerte aux lecteurs fidèles de nos éditions à l'occasion de ce vingtième titre. Valable jusqu'au 1er octobre inclus.

    En effet une remise sur le prix du livre de plus de 30 % est offerte aux adhérents à la Boucherie littéraire. Cette dernière associé au frais d'envoi vous permettra de recevoir le livre chez vous pour un prix inférieur à son prix de vente.

    Évidemment un prix de souscription alléger est également proposé aux nons adhérents.

    Toutefois, il n'est pas trop tard et de souscrire et d'adhérer pour profiter de cette offre, mais également tout au long de l'année de réduction minimum de 25% sur le prix de vente public de nos ouvrages lors des souscription de ces derniers. Par ailleurs, nos adhérents recevront en cadeau à la fin de l'année, une publication originale, en série limitée, qui sera hors commerce.

    Pour souscrire c'est par là : Télécharger « Souscription_Un_Jour....pdf »

    Pour adhérer c'est par ici : Télécharger « Adhésion Boucherie 2018-2019.pdf »


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique