•  

     On ne connaît jamais la distance exacte entre soi et la rive d'hélène Dassavray

     lène Dassavray clôturera l'année 2015 avec On ne connaît jamais la distance exacte entre soi et la rive qui sera le troisième titre à paraître dans la collection Sur le billot.

     

     

     

     

     

    À la fois intimes et universels, la sexualité et la féminité sont des thèmes souvent liés et abordés en poésie, en art en général, il faut dire qu’ils sont tout de même à l’origine du monde.

     

     

     

    Je me suis essayée souvent à dire le sujet de ce recueil qui me tient à cœur, sans jamais trouver les mots justes à mon oreille.


    Au mois de juillet 2015, a eu lieu le 1er festival Poésie nomade en Luberon, j’y ai passé trois jours entourée de poètes et amis à écouter, entendre, partager, vibrer, la poésie dans ce qu’elle a de plus magique, multiple, sincère, et énergétique.


    Au retour de ce voyage, les mots sont venus comme s’ils coulaient de source – si je puis dire.


    Je remercie.

    Hélène Dassavray

     

    Par le canal des désirs
    et leurs combinaisons
    passés les récifs et l’écluse
    les chants des sirènes
    et les échos des Lorelei


    l’héroïne se confond en excuses
    et change les draps

      

     On ne connait jamais la distance exacte entre soi et la rive paraîtra le 21 décembre 2015. Il paraîtra en même temps que Maison. Poésies domestiques d'Emanuel Campo.

    Une souscription est ouverte jusqu'au 18 décembre inclus.

    Une soirée exceptionnelle, dans le Luberon, réunira Emanuel Campo et Hélène Dassavray à la Tour-d'Aigues. L'entrée est libre et vous pourrez y rencontrer en toute simplicité les auteurs qui offriront un temps de lecture suivit d'une signature.

     

    Téléchargez « Souscription_Campo-Dassavray.pdf »

     

    La souscription est un pré-achat permettant de financer l’édition d’un livre.

    En souscrivant aujourd’hui,

    vous nous aidez à publier nos deux prochains ouvrages.


    2 commentaires
  •  

    Pour bien finir l'année, j'ai décidé de faire paraître deux nouveaux titres dans la collection Sur le billot.

     

    Ainsi le deuxième titre de la collection s'avèreDeux nouveaux titres à paraître le 21 décembre être une première publication pour son auteur. Voici l'occasion de découvrir une poésie inscrite dans l'air du temps, avec un Emanuel Campo qui se revendique de la scène, du slam, du rap et du théâtre.

    Maison. Poésies domestiques est une mise à flow de la famille et du papier, une navigation singulière du soi à la scène et de la scène au salon.

    Ce recueil est né, une nuit de l’été 2013, lors d’une prise d’otage menée par le sommeil lourd et inconscient des êtres aimés et la naissance d’une tendinite au pouce.

    Traçant continuellement des passerelles entre différentes disciplines artistiques, Emanuel Campo cherche peu à peu à construire une maison de plain-pied dans son appartement.

     

    Tenir


    Tenir
    au milieu des formulaires
    dans le bruit des machines domestiques
    avec l’appréhension du chômeur
    en fin de droits
    la chaleur ruisselante de ce début d’été
    qu’on n’a pas vu venir
    qui salement s’est plantée sous les bras
    alors qu’on traînait dans l’appart’
    les fringues de la veille
    et la coupe du lendemain.


    Drôle d’espace-temps.
    Quand les potes demandent comment ça va
    la bouche répond par une vanne


    des portes raclent péniblement dans la tête.


    Rêverie décapitée
    par les sirènes du premier mercredi du mois
    tenir
    dans la circulation des mots qu’on étale
    sur les tartines des matins rapides.

     

    Maison. Poésies domestiques paraîtra le 21 décembre 2015. Il paraîtra en même temps que On ne connait jamais la distance exacte entre soi et la rive d'Hélène Dassavray.

    Une souscription est ouverte jusqu'au 18 décembre inclus.

    Une soirée exceptionnelle, dans le Luberon, réunira Emanuel Campo et Hélène Dassavray à la Tour-d'Aigues. L'entrée est libre et vous pourrez y rencontrer en toute simplicité les auteurs qui offriront un temps de lecture suivi d'une signature.

     

     

    Télécharger la « Souscription_Campo-Dassavray.pdf »

     

    La souscription est un pré-achat permettant de financer l’édition d’un livre.

    En souscrivant aujourd’hui,

    vous nous aidez à publier nos deux prochains ouvrages.


    votre commentaire
  • Présentation de la collection "Sur le billot"

    Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille de Mireille Disdero était le premier titre de la collection Sur le billot.

    Aux éditions la Boucherie littéraire, je vais m'évertuer à produire le moins de collections possible, afin de permettre au lecteur d'avoir une idée précise de ce que je souhaite mettre en lumière.

    De fait, la collection Sur le billot sera, en ce qui me concerne, la collection emblématique de la maison d'édition.

     

    Dans une boucherie, le billot est l’une des pièces maîtresses comme la feuille qui l’accompagne. Il allie fermeté, esthétique et caractère.

    Si les éditions la Boucherie littéraire ne devaient avoir qu’une seule collection, ce serait Sur le billot.

    Car, c’est le lieu où je me dois de mettre en valeur les écrits des auteurs. Là, où je pense que l’œuvre publiée s’inscrit dans un sillon inexploré ou peu visité de la poésie.

    Sur le billot, on ne peut pas se défiler. J’y mets mes tripes et mon amour de la poésie pour la poésie.

     

    Antoine Gallardo


    2 commentaires
  •  

     

    Patrick Joquel chronique Écrits sans papiers...Poèmes de voyage. Comme écrits au carnet. Une page un texte. Comme une photo. Une carte postale.

    Des paysages. Et ce qu’ils soulèvent en nous de poussières, de désirs et de nostalgies.

    Des rencontres. Chaque être est unique. On l’oublie bien souvent. Sur la route, la rareté, la densité des partages ramène cette unicité. Voyager rend bien souvent humble et meilleur.

    D’un bord à l’autre de cette Méditerranée que j’aime pour être de son rivage Mireille Disdero nous promène dans ses souvenirs et voilà qu’ils deviennent nôtres, que ce qu’ils évoquent en nous vibre avec. Un livre à flâner durant les matins calmes…

    Pendant qu’on l’écoute, le temps est presque posé là, sur une table, dans un jardin de galets.

    Patrick Joquel

    www.patrick-joquel.com

     

     Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille de Mireille Disdero, collection Sur le billot, éditions la Boucherie littéraire, 62 pages, novembre 2015, 12 €


    votre commentaire
  •  

    Cette semaine Mireille Disdero vous donne rendez-vous en librairies

    Cette semaine Mireille Disdero vous donne rendez-vous...

    Venez découvrir au fil des pages du recueil Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille de Mireille Disdero : voyage, errance, pépites camouflées derrière l'insignifiant... Et lumière du sud semblable à aucune autre, en Méditerranée.

    Alors que les premières gelées nous saisissent, laissez vous hâler aux mots de Mireille.

     

    Rendez-vous à Marseille à la librairie Transit

    Mercredi 25 novembre à 19h

    (entré libre)

    45 boulevard de la Libération      13001 MARSEILLE

    Tél. : 04.13.04.02.60

     

    Rendez-vous à Salon-de-Provence à la librairie La portée des mots

    Vendredi 27 novembre à 19h

    (entré libre)

    36 Rue des Frères J. & R. Kennedy       13300 Salon-de-Provence

    Tél. : 04 90 55 93 20

     

      Écrits sans papiers. Pour la route, entre Marrakech et Marseille de Mireille Disdero, collection Sur le billot, éditions la Boucherie littéraire, 62 pages, novembre 2015, 12 €

     

    Vous êtes invités et serez chaleureusement accueillis, n'en doutez pas. Quand les temps sont à la violence, on a encore plus besoin de poésie.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique